local_offer L’éducation

Cheminer ensemble pour devenir un village éducatif humanisant

C eventsamedi 3 juin 2023

Voir les photos

Jour 4

Quatrième jour de la session internationale d’Education : 23 mars 2023

A l’invitation de sr Générose MUKEBA, animatrice du jour, un temps de silence pour nous renouer à la source nous a mis en route pour commencer la quatrième journée de notre session. Trois sœurs sont intervenues dans les trois langues Français, Espagnol et Anglais pour exprimer leur gratitude à Dieu le Créateur du ciel et de la terre, le miséricordieux.  Remerciement à Dieu pour le pacte éducatif globale et pour l’alliance éducative Assomption qui se fortifie dans la mission à l’écoute de l’Esprit.

Après cette belle prière, la parole fut donnée à quatre sessionnistes pour l’écho de la troisième journée.  Elles ont toutes apprécié le partage de monsieur Chainarong Monthienvichienchai sur la mise en œuvre du pacte éducatif global, au niveau des responsables ecclésiastiques et dans notre école à Thabom en Thaillande.

Nous avons eu droit ensuite, à une ample présentation des intervenants du jour par sr Ascension de l’Espagne. Il s’agit de soeur Ana Santies du Mexique, de sœur Ana pilar et de Madame Véronique Prieto Banco professeur à Ponférada en Espagne, des femmes pétries de valeurs humaines, spirituelles et éducatives. Toutes passionnées de Dieu, de l’homme et engagées dans l’éducation transformatrice dans les structures Assomption et en réseau avec d’autres.  Des femmes animées d’une zèle apostolique prophétique.

Sœur Ana Pilar et Madame Véronique nous ont partagé l’expérience des neuf écoles de l’Espagne. Une expérience qui découle d’abord d’un désir porté par le conseil provincial de l’Espagne donnant suite à l’appel du Pape François à travailler ensemble pour faire un pacte mondial pour l’éducation. Une bonne préparation faite de stratégies, de méthodes de planification et une participation collective a rendu possible la mise en place de ce pacte éducatif dans tous les établissements. Une grande conviction « La personne est au centre de tout le processus éducatif », en rejetant la culture du rejet. Par l’éducation et par l’accueil, s’ouvrir aux plus vulnérables et marginalisés. L’écoute des voix des enfants, des adolescents et des jeunes, afin de construire un avenir de justice et de paix, où la dignité est respectée. La collaboration avec les familles, la perspective d'une écologie intégrale. Sauvegarder et cultiver la maison commune en suivant les principes de subsidiarité et de solidarité et l'économie circulaire.

Quant à sr Ana Santies, elle nous a partagé l’expérience du réseau "En-RED-a-LA", un réseau d'établissements Scolaires Assomption (Latino Americain). Une idée qui remonte de 2018 en s’inspirant de la rencontre internationale d’Education Transformatrice de Manille 2018. La mise en place d’une « équipe moteur » avec des représentants du Mexique, Equateur et Brésil a facilité l’organisation des activités et la mise en lien de tous les membres du réseau par le biais du   Whatsapp et des réunions en visio, une très belle expérience qui inspire et prend en compte tous les domaines dans l’application du pacte éducatif globale.

A la suite de ces riches partages, Trois questions nous ont été proposées pour la réflexion en groupe. Il s’agit de : ce que nous inspire le partage d’aujourd’hui ? les questions que cela soulève en nous ? comment cela rejoint-il notre mission d’éducation transformatrice ?  Après un temps de réflexion en petit groupe, le partage en grand groupe fut très intéressant.

Nous avons découvert également le Wooclap.com, une initiative des étudiants de la Belgique, qui consiste à afficher ensemble nos sentiments et appréciations.  Nous avons été invités à prier le Notre Père dans nos différentes langues pour marquer la fin de la rencontre de ce jour. Merci à sr Générose et à toute l’équipe organisatrice pour la densité de ce quatrième jour.

Sœur Marie Claire ISSIFI

de la province de l’Afrique de l’Ouest

 

Jour 3

AVOIR UN MONDE MEILLEUR EST POSSIBLE GRÂCE À L’ÉDUCATION

Avez-vous déjà rêvé d’un monde où nous ne trouverions ni guerre, ni conflit, ni haine, ni violence ?  Avez-vous déjà rêvé d’un monde où nous ne voyons que la paix, le bonheur, la joie et l’amour?   Pensez-vous que cela peut être possible?  Pour moi, j’en rêve toujours et je crois que nous pouvons le faire.

Nous pouvons réaliser ce rêve grâce à notre éducation. Ma conviction est assurée lorsque j’ai écouté le discours de Chainarong Monthienvichienchai, notre orateur au troisième jour de la Session internationale sur l’éducation 2023. Il est éducateur, et il consacre sa vie à la mission de l’éducation. Il travaille en partenariat avec les religieuses de l’Assomption depuis 2000. Grâce à son partage sur le Pacte mondial sur l’éducation, j’en suis venue à apprendre de nouvelles façons d’avoir une compréhension plus profonde de l’Éducation transformatrice Assomption.

Le Saint-Père appelle tous les éducateurs à devenir un pont pour relier tout le monde à se rapprocher de la paix, de la fraternité et de la justice. Éduquer la jeune génération à prêter attention aux graves injustices sociales, aux violations des droits, aux terribles formes de pauvreté et au gaspillage de vies humaines.  J’ai été frappée quand j’ai entendu ses paroles issues de la culture africaine, sur le fait qu’ « il faut tout un village pour élever un enfant ».  Ce proverbe africain rappelle que chacun de nous a un rôle à jouer pour éduquer un enfant.  Nous devons tenir compte de toutes les personnes qui sont impliquées dans la vie de cet enfant.  Il peut s’agir de ses voisins, amis, enseignants et autres membres de la communauté, qui jouent un rôle spécifique dans la vie de l’enfant.

Comme l’a dit le Pape, nous devons créer un tel village avant de pouvoir éduquer. C’est pourquoi nous devons remplir ce village d’une atmosphère d’amour et de service.  Je souhaite également que le projet de la « Bibliothèque humaine », qui est en cours de développement, soit diffusé dans le monde entier.  C’est une nouvelle façon de partager efficacement les connaissances et les expériences dans le monde.

J’ai été tellement impressionnée d’entendre parler de leur expérience en Thaïlande. C’est aussi mon rêve pour nos écoles au Vietnam.   Il est inspirant d’entendre comment ils ont fait ce travail grâce à des webinaires et à d’autres séances en fonction de leur contexte.   C’était formidable de savoir que l’école Saint John’s dans un petit village de Thabom, dans la partie nord de la Thaïlande, a répondu.  L’école a pu impliquer les parents, les familles, les étudiants, les facultés et le personnel pour participer activement aux programmes de l’école.   Cette expérience a été très intéressante donc, j’ai vraiment pris le temps de relire et de réfléchir sur ledit projet.  L’école peut transformer l’atmosphère d’égoïsme et d’indifférence en une ambiance d’amour et de bienveillance  les uns pour les autres.

En ce qui concerne Ajan Chainarong, j’ai appris à connaître leur difficulté quand ils ont commencé. Cela a pris du temps et nous devons être patients dans ce travail.  À la fin de la session de la journée, nous avons eu un  autre groupe de partage, une autre expérience enrichissante les uns des autres.

Je peux être fière que nous puissions faire mieux pour avoir un nouveau monde grâce à l’éducation transformatrice.   Je voudrais citer la parole de notre Mère Marie-Eugénie : « Chacun de nous a reçu une mission : apporter le Royaume du Père dans la vie des autres. », pour me rappeler que mon rôle, et celui de chacun sur cette terre, peut réaliser notre rêve qui est : « AVOIR UN MONDE MEILLEUR EST POSSIBLE, GRÂCE À L’ÉDUCATION. "

Sœur Angeline Thomas

ASIE

Jour 2

Second jour de la session internationale d’Education : 21 mars 2023

L'EDUCATION VUE PAR LE PAPE FRANÇOIS ET NOTRE CHARISME EDUCATIF ASSOMPTION

La session internationale des sœurs et laïcs de l'Assomption est une occasion unique pour des personnes du monde entier engagées dans un même projet d'échanger sur leur vision de l'éducation en lien avec notre charisme.

La technologie, parfaitement maîtrisée par les organisatrices de cette session permet de vivre pleinement ce moment unique comparable à une tour de Babel. Le système de visioconférence prévoit en effet des traductions simultanées en anglais, espagnol et français, ainsi tout le monde peut profiter de tout! 

Ensuite, des groupes de travail de 6-7 personnes en sous-salles permettent à des personnes situées aux 4 coins du monde et qui partagent la même langue d'échanger. Dans mon groupe, des personnes des Philippines, du Danemark, de Tanzanie, du Burkina Faso, ont réfléchi, échangé, partagé leurs pratiques, expériences, questionnements autour de la vision du Pape François sur les défis de l'éducation. Nous nous sommes écoutés, avons échangé et nous sommes mises d'accord sur la synthèse à présenter en grand groupe sous l'œil vigilant de notre modératrice qui vérifie que tout le monde a bien l'occasion de prendre la parole pour donner ses idées.

Grâce à ces échanges féconds nous repartons chaque jour avec un horizon élargi, de nouvelles perspectives, de partages précieux et l'envie d'expérimenter et de mettre en place de nouvelles pratiques.

Un nouvel élan souffle dans cette communion internationale de l'Assomption !

Sabine Claudio (France)

 

Premier jour

Ce lundi 20 mars, nous commençons la rencontre internationale, avec la grande joie de nous voir et de partager pendant 5 jours notre passion pour l’éducation Assomption. Cette rencontre rassemble environ 60 éducateurs de l’Assomption du monde entier, se réunissant virtuellement, d’un bout à l’autre de la terre, de l’aube au crépuscule, au même moment, avec beaucoup d’intérêt et de joie.

Nous commençons par l’accueil d’Isabelle-Eugénie Gorgeu, coordinatrice de la Commission internationale de l’éducation, qui, après nous avoir présenté l’équipe internationale et les traducteurs, vous  a rappelé le  thème et l’objectif de cette session internationale : « Marcher ensemble pour devenir une communauté éducative humanisante » ainsi que les objectifs de  cette session :

Promouvoir la communion entre nous, renforcer les liens entre les provinces et les régions pour une plus grande collaboration.  Réfléchir sur l’éducation, dans le contexte du Pacte mondial et des appels de la Rencontre Internationale  de Manille 2018. Nous joindre comme Assomption au Pacte Mondial d’Education et discerner ensemble comment, plus et mieux, prendre soin de la société.

Après la présentation, Ascensión nous a invités à prier, aujourd’hui, en la fête de saint Joseph.  Celui qui est un exemple comme éducateur et enseignant;  placé par le Seigneur dans la vie de Jésus comme son médiateur et son compagnon.  Avec Marie, ils sculptent le cœur du Fils de Dieu et le guident vers la réalisation de sa vocation, révélant le visage de Dieu Abba.

Ensuite, notre Supérieure Générale Rekha nous a adressé son message d’ouverture, reprenant l’objectif « voyager ensemble pour devenir un village du « prendre soin » ».  Elle nous a parlé du paradoxe de notre temps : d’une part, une grande facilité de communication, d’autre part, une rupture des valeurs de la société : les relations, le respect de la vie, la dignité des personnes et du cosmos.  Cela rend encore plus pertinente l’éducation conçue par Marie Eugénie, promouvant la transformation des personnes. Une éducation pleine de valeurs, d’inclusion et de respect, d’harmonie, de patriotisme, de soin de la création. 

Elle nous a rappelé les 7 appels du Pacte Mondial pour l’Education, ainsi que les domaines de soins auxquels le pape François nous a invités.  Tout cela, a-t-elle dit, sera repris tout au long de cette session, pour une étude et une réflexion plus approfondies.  Nous vivons à une époque où ce ne sont pas les élèves qui doivent s’adapter à l’école mais c’est l’école qui doit s’adapter aux élèves, nous a-t-elle rappelé.  Cela nécessite des adaptations et des transformations.  Quelles sont celles que nous devons développer, mettre en place?

« Le cœur de l’éducation, c’est l’éducation des cœurs », c’est la responsabilité de tous les acteurs de la société : « il faut tout un village pour éduquer un enfant ».  Tout cela en tenant compte des aspects intellectuels, émotionnels et comportementaux, avec un programme informatif, formateur et transformateur.  Cela nous concerne tous.

Après les paroles de Rekha, Ascensión nous a invités à nous présenter par continents. Les Conseillères Générales, qui sont avec nous pendant cette session, ont également été présentées.

Ensuite, Juan Luis Hernández nous a donné une conférence[1]: « La centralité de la personne dans l’éducation et le pacte mondial ».  Le pacte global est très lié aux documents « Laudato Sii » et « Fratelli Tutti ». Juan Luis a commencé par nous replacer dans le contexte mondial avec ses problèmes.  En partant de la méthodologie « Situated Learning (apprentissage en lien avec le contexte de la réalité) », il nous a invités à répondre à la réalité  en tant qu’institutions éducatives Assomption, en reconfigurant le projet éducatif à partir des valeurs du Pacte mondial.

Après une série de questions qui nous ont permis d’approfondir le sujet, nous avons eu un temps d’échanges par groupes de langues, pour recueillir convictions, défis et questions que l’apport de Juan Luis nous a suggéré.   A l’aide d’un jamboard, chaque groupe a pu partager avec l’ensemble de l’assemblée. Chaque équipe a présenté un symbole qui nous a permis de ressentir l’esprit dynamique du partage de chaque équipe.

Avant de conclure les travaux d’aujourd’hui, Mercedes Méndez, coordinatrice de la Commission de la communication, a présenté la plate-forme éducative où les matériaux de cette session seront partagés.

Merci à l’équipe pour ce beau début !, merci à chacun d’être là pour vivre ensemble cette aventure internationale !

 

Sr. Ana Sentíes r.a.

Commission provinciale Équateur-Mexique

 

[1] Politologue, professeur d’université, analyste, recteur de l’Université jésuite IBERO de Torreón (Mexique) et grand ami de l’Assomption Equateur-Mexique.

Présentation

 

Notre session internationale d’Education transformatrice, par Zoom, va accueillir 57 participants de l’ensemble de nos provinces, va débuter le lundi 20 mars 2023 et se terminera le vendredi 24 mars 2023. Nous aurons deux intervenants extérieurs (Juan Luis Hernández Avedaño du Mexique, et Ajan Chainarong de Thaïlande) qui nous aiderons à approfondir notre réflexion, des temps d’échanges par groupes de langues (3 en Anglais, 3 en Espagnol et 3 en Français) et aussi un partage de nos expériences….

Nous sommes heureuses aussi de la participation de notre Conseil Général et d’accueil aussi Sr Rekha pour l’ouverture de la session et la conclusion de celle-ci.

La Commission Internationale d’Education Transformatrice Assomption a préparé cette session depuis plusieurs mois déjà.

Le thème : « Cheminer ensemble pour devenir un village éducatif humanisant », a pour objectifs :

  • Promouvoir la communion entre les personnes référentes pour l'éducation et les autres délégués éducateurs.  
  • Établir des liens et des réseaux plus forts entre les écoles des différentes provinces/régions pour le partage des ressources et une éventuelle collaboration.  
  • Disposer d'un espace commun pour la réflexion et le dialogue en vue d'une meilleure compréhension de l'éducation transformatrice de l'Assomption dans le contexte de certains documents de l'Église, des appels de l'IEG 2018 et du Pacte mondial pour l'éducation.   
  • Dans nos communautés scolaires locales et au sein de notre famille internationale de l'Assomption, créer un village éducatif pour l’humanisation de la société.

C’est avec une grand joie que nous avons hâte de commencer notre session !