local_offer Devenir religieuse

La fête du 10 Mars, les jubilés et la profession temporaire des 6 jeunes

L eventvendredi 3 avril 2020

Voir les photos de la célébration

La date du 10 Mars est pour nous, Religieuses, laïcs et amis de l’Assomption un jour spécial en raison de la célébration solennelle de sainte Marie Eugénie notre fondatrice. Cette fois ci, dans la province Rwanda Tchad, cette fête a raisonné, d’une manière encore plus spéciale. En plus de la célébration habituelle, nous avons eu la joie de rendre grâce à Dieu avec les sœurs Marya Dativa et Mariya Ludovika qui ont célébré les jubilés de 60 ans de vie religieuse et les premiers vœux des 6 jeunes dont 4 de la province Rwanda Tchad : Sœur Claire, Sœur Émilienne Marie, sœur Marie Beata, sœur Yvonne Marie Eugénie et 2 autres, Evaline Raphael et Catherine de la province de l’Afrique de l’Est qui ont fait leur noviciat au Rwanda

La communauté de Kabuye nous a témoigné d’un accueil chaleureux depuis dimanche le 8 Mars. Les premiers arrivés furent la délégation venant du Kenya et de la Tanzanie. Il s’agit de sœurs Honoratha, la provinciale de la province d’Afrique de l’Est et avec elle d’autres sœurs de sa province, des prêtres, les parents et les proches de nos 2 sœurs Kenyanes qui allaient faire la profession. Leur arrivée et leur présence parmi nous est une grâce pour toute la province. Ils nous donnent de vivre en communauté internationale, ce qui a rendu la fête encore plus agréable. Les différentes langues se font entendre partout dans les conversations et surtout dans la liturgie. Tout au long de leur séjour, nous sommes en train de vivre l’inter cultularité (Kenya, Rwanda et Tanzanie) dans tous les domaines : La manière de fêter et de féliciter les jeunes sœurs et les jubilaires, les repas, les cadeaux, les chants, les danses… Nous disons merci à Sœur Honoratha et la province de l’Afrique de l’Est qui par l’envoie des jeunes au noviciat du Rwanda affermit la collaboration entre les deux provinces et l’enrichissement mutuelle. Au Noviciat les chants en Swahili et en anglais chantés régulièrement, les repas comme Capati et Mukimu et tant d’autres habitudes biens acquises, témoignent de cela.

La communauté du noviciat et les jeunes en formation à tous les niveaux, sont aussi arrivés à l’avance pour les préparatifs. Elles ont animé la liturgie avec beaucoup de créativité conduisant à l’inculturation surtout par les chants en différentes langues et les symboles. L’Eucharistie a été célébrée par une vingtaine de prêtres qui nous a aidés à accueillir tant de grâce que nous réservait cette journée extraordinaire .Dans son homélie le célébrant principal, le Père Jean de Dieu Uwamungu représentant de l’archevêque de Kigali, nous a invités, à ne pas avoir peur de donner à Celui qui nous a tout donné, une parole adressée à tous ceux qui s’engagent à la suite du Christ et aux parents invités à accompagner et encourager leurs enfants dans leur vocation. S’adressant aux jeunes qui allaient faire les premiers vœux : En voyant les ainés, comme celles-là qui célèbrent le jubilé de 60 ans de vie religieuse, il faut se dire que bien que cette vie est exigeante elle est belle et possible.

Apres la messe nous avons eu le temps des échanges et de convivialité. C’était aussi le temps d’exprimer, par une parole et par des gestes, la joie des uns et des autres : les jeunes qui ont fait la profession, nos sœurs jubilaires, les parents, et la congrégation représentée par Sœur Illuminata et Sœur Honoratha, les supérieures provinciales, de nos deux provinces : Rwanda Tchad et de l’Afrique de l’Est. Les chants, les poèmes, les jeux et les danses ont animé ce bon temps et ont continué même dans la soirée.

Nous rendons grâce à Dieu pour cette joie partagée en province et en communion avec nos sœurs et proches de l’Afrique de l’Est. Merci à vous tous pour votre soutien, surtout par la prière, qui nous a permis de vivre pleinement cet événement.