local_offer Communication

Nouveau numéro du revue #Assumpta

N eventvendredi 14 mai 2021

Lire le revue en ligne

Abonnement à la revue

Éditorial - Le plan pour ressusciter du Pape François - la nouvelle normalité - Marie Eugénie de Jésus et l’espérance.

Nous sommes de plus en plus conscients que nous traversons un temps de crise ; nous sommes plongés dans un scénario de changements profonds aux conséquences importantes pour l’ensemble de l’humanité.

La pandémie COVID - 19 nous a pris par surprise sans préparation et nous a bouleversés, insécurisés et angoissés... révélant une réalité dramatique qui nous touche tous, d’une part presque sans faire de distinction, bien que d’autre part, elle révèle l’injustice et l’inégalité du monde que nous avons construit.

L’expérience du confinement, du silence, du manque de liberté, de la peur et de l’incertitude, de l’impuissance et de la souffrance, est néanmoins un temps où Dieu agit aussi en chaque personne, dans le monde et dans la Création... Nous devons reconnaître cette action et espérer que notre vie change vraiment. Cette période nous a donné l’occasion de vivre une nouvelle vie, de ressusciter et de nous réinventer en étant créatifs, en trouvant des solutions pour vivre, pour établir des relations, apprendre, communiquer, partager, nous soutenir mutuellement, célébrer et vivre notre foi.

La Lumière a éclairé cette expérience indécise et obscure à travers tant de personnes : des hommes, des femmes, des jeunes et des enfants qui, d’une manière ou d’une autre, sont lumière dans leurs communautés, dans leurs familles et sur leurs lieux de travail ; ils donnent de l’espoir à partir d’actions grandes et petites : soins aux malades, recherche de solutions de santé accessibles à tous, recherche d’alternatives économiques, éducation et accompagnement du développement des nouvelles générations, en particulier des plus pauvres et des plus abandonnées de la terre.

Ils sont une inspiration pour nous, nous invitant à définir à la fois un projet de vie et un projet d’espoir, en engageant notre vie avec passion et générosité, en nous donnant totalement comme nous le rappelle Marie Eugénie de Jésus : « J’avais voulu me donner et non me prêter à Jésus-Christ. » (ME, Lettre à l’Abbé Gros, 1841, n° 1504)

Espérons que notre “nouvelle normalité” rompra avec notre ancienne normalité. Celle qui nous a installés, sécurisés, éloignés de la souffrance, aveuglés pour ne pas voir les injustices et endurcis pour ne pas ressentir la douleur de tant de frères et sœurs... C’est l’heure d’une nouvelle aube, c’est le temps d’une nouvelle vie ; il est temps de nous remplir d’espérance et de la transmettre!

Regardons notre monde avec un regard neuf, laissons notre cœur et nos entrailles s’émouvoir et “aimons notre temps” avec une passion renouvelée, oui, aimons le sans limites et soyons créatifs pour vivre et rendre possible une vie pleine pour tous, à partir de relations chaleureuses et humaines, de décisions tranchées et engagées, et de nos réponses concrètes à travers notre mission d’éducation transformatrice.

Marie-Eugénie a su voir la réalité de son temps avec réalisme et courage ; loin de la fuir, elle l’a aimée et a ressenti fortement l’appel à la transformer, à partir de sa passion pour Jésus, et de sa conviction que l’éducation serait le moyen de transformer la société. Sa vie a témoigné de la foi, de la confiance en la Providence, du désir d’union avec le Seigneur, de l’amour du service et de la fidélité à sa vocation.

COVID-19 nous révèle une fois de plus la réalité de notre monde, de notre temps, de l’être humain. Maintenant, il est nécessaire que nous nous demandions aussi : comment je vis cette période ? comment je l’aime ? que pouvons-nous faire ? « Dieu a tant fait pour moi, je veux faire quelque chose pour son nom. » (ME, Notes Intimes n°154/10) Il est fondamental de nous connecter à la Source ; ce n’est qu’en vivant de Dieu et pour Dieu que nous pourrons trouver sens et espérance, vivre avec passion et engagement, amour et liberté, en écoutant les grands appels de notre temps et en y répondant.

Depuis le début de cette période de pandémie, j’ai constaté que derrière tout cela, il y a des opportunités de vie :

La personne :

Plus que de nous “protéger” et de nous “distancer”, il est fondamental de fortifier l’intérieur, le sens de “l’expérience de Dieu” ; de renforcer les relations, la dimension émotionnelle, l’amour, la tendresse, la solidarité. Pour le corps, apprendre à se nourrir, activité physique, repos, travail ; pour la pensée, se former par l’étude, la réflexion, l’analyse... En tant que filles de Marie Eugénie, nous devons suivre son exemple d’une foi profonde et d’une prière incisive qui doit nous pousser à travailler dans cette dure réalité avec fermeté, fidélité et passion, centrées sur Jésus-Christ et sur l’extension du Royaume.

Notre mission d’éducation transformatrice :

Au cours des dernières années, nous avons réfléchi, partagé, enrichi, actualisé cette dimension fondamentale de notre charisme. Le monde et les réponses éducatives ont changé du jour au lendemain depuis le mois de mars de cette année, ce que nous n’avions jamais imaginé et pour lequel nous n’étionspas préparés. À partir de réalités diverses et avec de grandes différences d’opportunités entre les pays du Nord et les pays du Sud ; entre les institutions éducatives dotées de ressources et les systèmes d’éducation publique en situation de précarité et d’abandon parles États dans les pays sous-développés ; nous voyons comment se creuse le fossé de l’inégalité entre les enfants et les jeunes dans le monde d’aujourd’hui. C’est là, dans ce monde interconnecté, que nous pouvons trouver aujourd’hui une opportunité et une option pour la vie, pour la justice, pour l’équité et pour l’espoir, grâce à nos actions éducatives et à nos réponses créatives génératrices de vie.

Cette troisième édition de notre magazine #Assumpta nous ouvre les yeux, à travers nos expériences, nos réflexions et nos contributions, pour faire face à ce nouveau monde qui se reconnaît différent, après avoir été secoué par la pandémie qui a exposé les ombres les plus sombres d’une société égoïste, ambitieuse et arrogante qu’il faut transformer.

SŒUR ODESSA HERRERA

Provinciale d’Amérique Centrale et Cuba

Original espagnol