local_offer L’éducation local_offer Covid19 FR

Différents échos de nos Provinces - Covid 19

D eventvendredi 5 mars 2021

COTE d’IVOIRE

La pandémie de la Covid 19 a été l’un des plus grands fléaux qu’a connu notre monde eu égard à toutes ces désastreuses  conséquences dans tous les secteurs de vie et d’activités et notamment dans le milieu scolaire. Notre établissement, le Collège Notre Dame de l’Assomption (CNDA) de Daloa en république de Côte d’Ivoire à l’instar des autres école et à la demande de notre Ministère de tutelle a vu ses portes fermées pour une durée de deux mois, ce qui a eu pour conséquences le non-achèvement des programmes.

FRANCE

Comme partout, le confinement nous a surpris, et il nous a fallu mettre en place, dans l’urgence, une organisation pour continuer nos cours alors que nos élèves et nous-mêmes étions confinés.

Qu’avons-nous fait au collège de l’Assomption Orléans, en français qui a pu être innovant? Qu’avons tiré de cette expérience ?

Nous avions déjà un environnement numérique de travail très performant. Nous utilisons depuis des années la suite Google qui comprend entre autres l’adresse mail personnelle de chacun des élèves et personnels de l’établissement, une plateforme de dépôt de cours, une autre pour faire des classes virtuelles. Même si nous utilisions déjà ces outils, le confinement nous a contraints à explorer toutes leurs potentialités. Cette formation “forcée” nous est bénéfique aujourd’hui encore : le lien entre présentiel et distanciel s’est renforcé et toute la communication avec nos élèves s’est fluidifiée.

Au-delà des outils “scolaires”, et dans l’idée de garder ce lien avec nos élèves, l’équipe de lettres du collège a eu l’idée d’une petite vidéo à destination des élèves. A la veille des vacances, nous avons parodié une fable de La Fontaine. Chaque extrait était filmé puis monté avec comme fil conducteur une boulette de papier que nous faisions semblant de nous lancer. Une façon amusante de souhaiter de bonnes vacances à nos élèves de la part de leurs profs de français.

L’équipe de Lettres d’Assomption Orléans

INDE

Les pandémies de Covid-19 nous ont rapprochés de Dieu, les uns des autres et de la nature. Bien que cela ait été et reste une expérience frustrante, nous y avons fait face de manière créative.

Les 17 et 18 mars 2020, des écoles ont été fermées dans toute l'Inde sur ordre du gouvernement, à la suite de la propagation du virus Corona. L'année scolaire 2019-20 s'est donc terminée brutalement.

ÉCOLE DE L’ASSOMPTION À PANDRIPANI

L'école « Assumption School Pandripani » a terminé cinq années scolaires en mars 2020. Nos élèves sont en CM2. Les vacances d'été sont déjà passées pendant la période de fermeture complète. Avec beaucoup d'enthousiasme et de passion, nous avons commencé nos cours pour les seniors au mois de juin, en gardant une distance sociale et d'autres protocoles Covid. Les cours en ligne ont repris pour les classes Junior. Nous avons réussi à connecter 60 à 70 % des élèves grâce aux Smartphones.

Les enfants du quartier, qui n'avaient pas accès aux cours en ligne, ont reçu des cours spéciaux dispensés par des sœurs. Cependant, nous avons dû l'arrêter à différents moments en raison des restrictions de verrouillage.

DNYANJYOTI KANYA ASHRAM SCHOOL (TILLOLI) EST RÉSERVÉ AUX FILLES DES TRIBUS

La nouvelle année universitaire a commencé le 15 juin. Au cours du mois de juin, nous avons distribué des manuels scolaires aux étudiants. Les enseignants ont commencé à donner des cours en ligne au mois de juin, mais ce n'était pas vraiment très efficace en raison du manque de smart phones avec les parents et de la mauvaise connexion au réseau dans les villages de l'intérieur.  Les enseignants et les sœurs ont donc commencé à visiter les maisons des élèves deux fois par semaine. Les villages se trouvent à une distance de 100 à 400 kilomètres de notre école. Les parents et les élèves sont très coopératifs. Le gouvernement du Maharashtra a maintenant imprimé une Kriti pustika (cahier d'exercices) pour que les élèves des classes du Primaire et du Collège puissent faire des exercices à partir des manuels scolaires pendant la fermeture de l'école. Par la grâce de Dieu, la pandémie de Covid-19 n'a pas encore atteint Tilloli. Les soeurs et le personnel essaient d'atteindre les élèves et leur famille par des visites dans les villages. Jusqu'à présent, nos sœurs et les enseignants visitent la famille de chaque enfant.

L'ÉCOLE DE TILLOLI (HARNAUT) EST UNE ÉCOLE DIOCÉSAINE.

Loyola School, Harnaut, est une école privée créée en 2000 par l'Église catholique, Harnaut. Les mesures suivantes sont prises pour atteindre les élèves.

Les élèves sont encouragés à assister régulièrement aux cours en ligne par le biais des appels téléphoniques personnels, de l'enseignement en classe, des avis du directeur et des interactions avec les élèves par le biais des classes de l'application zoom de temps en temps.

Le directeur a préparé les élèves à mettre en place des programmes culturels en ligne pour la journée des enseignants.

Sœur Susan Varghese R.A

ESPAGNE

BONNES PRATIQUES

Nouveau cours, l'espoir de toujours se combine avec l'agitation, l'inquiétude. Nous sommes conscients du besoin des élèves et des familles de se sentir proches ; notre objectif est de rendre cette situation aussi normale que possible.

Nous installons des caméras dans les salles de classe, nous nous sommes formés à l'application Teams, nous sommes devenus plus innovants en peu de temps pour que de chez soi ou de la salle de classe, chacun puisse continuer à se former. Nous maintenons un protocole de sécurité : masques, désinfection des espaces, mains... Nous nous impliquons tous pour résoudre les problèmes qui se posent.

Il semble que nous nous basions sur des choses matérielles mais notre véritable objectif est que nos enfants et adolescents retrouvent leur vie, que leurs familles soient sereines ; nous les accompagnons pour qu'ils ne se sentent pas seuls après un long moment à la maison sans les regards complices de leurs camarades et de leurs professeurs. 

Ensemble, nous sommes tous responsables les uns des autres et de nous-mêmes, en prenant soin de moi, en prenant soin de l'autre. Ensemble, nous rendons cela possible.

Assomption de CUESTABLANCA - ESPAGNE