local_offer Communauté générale

Naissance au ciel : Sr Diana Wauters, RA

N eventmercredi 17 juillet 2024

Sœur Diana Wauters, RA est retournée au Père lors de la solennité de la Fête-Dieu, le 2 juin 2024, à la Villa St. Joseph – près de Philadelphie, Pennsylvanie. Elle était dans la 81 e année de sa vie et la 61 e année de sa consécration religieuse comme religieuse de l'Assomption.

Diana Wauters est née le 2 octobre 1942 à Greensboro, en Caroline du Nord, la deuxième des trois enfants de Joseph Wauters et Margaret Vercruyses. Ses deux parents étaient venus aux États-Unis dans leur enfance depuis la Flandre belge, ils se sont rencontrés et se sont mariés ici et sont devenus citoyens américains. La famille a déménagé à Allentown, en Pennsylvanie et Diana y a fréquenté des écoles catholiques jusqu'à sa dernière année, lorsqu'elle a été inscrite à la Ravenhill Academy et a obtenu son diplôme d'études secondaires en juin 1960.

En juillet de la même année, Diana entra à l'Assomption comme postulante et fit son noviciat à Ravenhill, la maison provinciale nord-américaine de Philadelphie, en Pennsylvanie. Prenant en religion le nom de Sœur Joseph Thérèse, elle prononce ses premiers vœux le 16 juillet 1962 et choisit pour son Mystère l'Annonciation. Elle a prononcé ses vœux perpétuels en octobre 1967, choisissant comme mot biblique gravé sur son anneau: « Mon bien-aimé est à moi et je suis à Lui » tiré du Cantique des Cantiques.

Sœur Diana a enseigné dans les écoles de l'Assomption à St. Hugh, Miami, et à la Ravenhill Academy, tout en étudiant pour sa licence à l'Université St. Joseph de Philadelphie. En 1970, après un temps de réflexion et de dialogue, elle demande à être envoyée et part pour la première fois dans la Province d'Afrique de l'Ouest. Elle y a passé 6 ans à Abidjan, Côte d'Ivoire, enseignant dans un lycée catholique et faisant partie de la fondation de la Communauté d'Attiécoubé, l'une des premières communautés pionnières « d'insertion » dans un quartier pauvre de la Congrégation. Diana a également joué un rôle déterminant dans le lancement des « Camps bibliques », un programme d'été de formation biblique de deux semaines pour les enfants dirigé par des jeunes, qui a ensuite été développé par les sœurs Jeanne Catherine et Cécile Thérèse de la communauté d'Attiécoubé et diffusé dans toute la Congrégation.

De retour dans la Province des États-Unis en 1976, Sœur Diana a aidé à fonder la première communauté de Worcester tout en étudiant une maîtrise en travail social à l'Université de l’Assomption et plus tard à l'Université de Pennsylvanie où elle a obtenu sa Maîtrise avant de repartir pour l'Afrique de l'Ouest en 1980.

Cette fois, Sr Diana a été envoyée à Bobo-Dioulasso, au Burkina Faso, comme Conseillère provinciale et supérieure de la Communauté de Cana, une autre insertion dans le quartier pauvre de Sarfalao. À l'époque où Diana était conseillère, fut établi le premier noviciat d'Afrique de l'Ouest, et c’est là que les sœurs d'Afrique de l'Ouest qui y furent formées jetteront plus tard les bases de la province africaine de l'Assomption d'aujourd'hui. Sœur Diana reste dans le souvenir de nombreuses sœurs qui s'y sont formées, comme l'atteste ce message : « Je me souviens d'elle si simple et humaine, si gentille et très, très fraternelle, si proche des gens. Merci pour les années qu'elle a passées avec nous. L’Afrique de l’Ouest lui est très reconnaissante.

À la fin de son mandat en 1987, Sœur Diana a demandé à retourner dans la Province américaine de Philadelphie Ouest, où elle s'est jointe au début du processus d'exploration et de discernement pour une fondation à la frontière sud-ouest.

Mais avant la fondation de Chaparral, Sœur Diana a été appelée au service du leadership dans la Congrégation lorsqu'elle a été élue Conseillère Générale de Sœur Cristina González en 1994. Sœur Diana est retournée aux États-Unis en 2000, juste à temps pour participer à la dernière étape d'exploration à la frontière sud-ouest jusqu'à ce que le site de la fondation soit choisi et que la première communauté de 4 sœurs (Diana avec les sœurs Chabela, Tere et Dora), toutes de nationalités et de provinces différentes, soit insérée à Chaparral, Nouveau-Mexique, à la frontière entre les États-Unis et le Mexique en 2001. Sœur Diana a expliqué l'objectif de la communauté : « Nous voulions nous insérer dans un quartier en tant que communauté religieuse. Nous serions présentes dans la communauté et travaillerions avec/dans la communauté. Cette vision signifiait que la communauté devait être située dans une zone suffisamment grande et suffisamment peuplée pour permettre de multiples opportunités de ministère, que ce soit dans le ministère pastoral ou dans des projets sociaux. Nous souhaitions également collaborer à l'évangélisation à travers la formation de communautés chrétiennes de base. Un élément clé de notre pensée : accompagner le chemin de foi des gens dans et à travers leurs luttes et leurs joies quotidiennes.

En 2006, la Province des États-Unis a envoyé Sœur Diana comme déléguée au Chapitre Général, où elle a été de nouveau appelée au service de la congrégation lorsqu'elle a été élue Supérieure Générale pour un mandat de 6 ans. Diana restera dans notre Maison Mère à Paris pendant 6 ans et au cours de son mandat, elle dirigera la congrégation à travers une période de restructuration, unissant les petites provinces le long des lignes continentales. Durant cette période auront lieu deux événements importants : 1. Le début du processus de fusion de la Congrégation des Religieuses Augustines de Notre Dame de Paris avec notre Congrégation. 2. La canonisation tant attendue de Sainte Marie-Eugénie en 2007. Les sœurs qui ont servi avec elle comme conseillères générales et supérieures provinciales racontent son style de leadership comme étant participatif et encourageant – ce que nous appellerions aujourd'hui « synodal ».

À son retour dans la Province des États-Unis en 2012, Sr Diana n'avait d'autre souhait que de retourner auprès de son bien-aimé Chaparral. C’est ce qu’elle a fait, jusqu’à ce que sa santé déclinante l’oblige à déménager dans notre communauté de Philadelphie en 2020, juste avant que le COVID ne mette fin aux activités. Chaparral et les habitants de la frontière ont toujours occupé une place particulière dans son cœur.

En février 2023, lorsque la progression de sa maladie est devenue très manifeste, il a fallu que Sœur Diana reçoive des soins particuliers. Les Sœurs de Saint Joseph l'ont accueillie dans leurs installations de la Villa Saint Joseph, où elle recevra des soins compétents, professionnels et affectueux, jusqu'à son décès le 2 juin 2024, toujours accompagnée des sœurs de sa bien-aimée province des États-Unis. Nous exprimons notre gratitude avec les derniers mots de Sœur Diana : « Dis-leur que je les aime ».

Les funérailles de Sr Diana auront lieu à Philadelphie le 17 juin à 10h30 à la Villa Saint Joseph, 110 W. Wissahickon Ave, Flourtown, PA. A la Maison Mère, il y aura une messe spéciale en sa mémoire lors du Chapitre Général qui aura lieu en juillet pour toute la Congrégation. Ensemble, nous rendrons grâce pour sa vie et sa mission, et célébrerons sa nouvelle vie.

Qu'elle repose en paix et dans nos cœurs !

Source de l'article dans ce lien

Hommage à Soeur Diana Wauters