local_offer Spiritualité

Neuvaine de préparation à la fête de l’Assomption

N eventjeudi 24 septembre 2020

Télécharger le fichier

Ces méditations s’appuient sur l’ouvrage du Cardinal Eduardo Pironio : Un chemin d’espérance avec Marie, aux Éditions Cerf/Bellarmin :

"La foi que j’aime le mieux, dit Dieu, c’est l’espérance". Ce mot de Péguy qualifie bien le chemin de la Vierge qui dit "oui" en s’appuyant sur Celui à qui "rien n’est impossible"...

L’itinéraire de Marie, la pauvre, la contemplative, la femme-pour-les-autres, est d’abord présenté à travers son mystère d’espérance, dans les diverses étapes de son cheminement : de l’Annonciation à la Pentecôte et jusqu’à l’Assomption glorieuse, lorsque, définitivement configurée au Christ, elle se convertit en "signe d’espérance et de consolation pour le Peuple de Dieu en marche" (LG 68).

Car l’espérance est une vertu active, elle ne cultive pas l’illusion. Elle oriente vers ce qui est définitif, vers la possession du ciel nouveau et de la terre nouvelle où habitera la justice. En même temps, elle invite à s’engager, ici et maintenant, dans la construction d’un monde plus juste, d’une "civilisation de l’amour". D’où l’intérêt des pages sur "l’engagement chrétien avec les pauvres".

Sur ce chemin d’espérance, Marie précède le voyageur et lui enseigne à "fixer son cœur là où sont les vraies joies"...

 

Neuvaine de l’Assomption Avec les orientations du Chapitre Général 2018