local_offer L’éducation

Séminaire éducation

S eventlundi 15 août 2022

DANS LA DYNAMIQUE DU PACTE GLOBAL D’EDUCATION LANCÉ PAR LE PAPE FRANCOIS

L’Union Internationale des Supérieurs Majeurs organisait les 21 au 23 octobre 2021, un webinaire international sur le thème : «  La transformation de l’Ecole dans le cadre du Pacte Educatif Global » suite à l’invitation lancée par le pape François, afin de redessiner ensemble une Ecole au service du nouveau pacte éducatif mondial.

C’est avec une grande joie que j’ai pu participé, comme 480 autres personnes (laics engagés, religieuses et religieux de différentes congrégations) à ce webinaire international. Il nous était ainsi offert un espace de réflexion, de partage et de travail en réseau pour  « discerner les besoins à partir d’une écoute attentive », « générer le besoin d'une transformation systémique pour une innovation durable », et impulser le désir de travailler en « réseau pour promouvoir le Pacte Mondial pour l’Education ».

Chaque demi-journée du séminaire comportait un apport ou présentation, un travail de groupe (par langue) avec l’aide de « document–modèle de travail » et une remontée générale. Chaque travaux et synthèse étant disponible le jour suivant sur le site du Séminaire.

Le premier jour était un temps pour approfondir et réfléchir ensemble, à la recherche des besoins et de solutions possibles.. Il nous était rappelé qu’en Octobre 2020, lors de la rencontre Global Compact On Education, le pape François lancait une initiative pour nous encourager à un investissement renouvelé en faveur de l’Education partagé par tous, au travers de 7 engagements.

Sur la base de ces derniers, Soeur Monserrat del Pozo (Supérieure Générale des Filles de la Sainte Famille de Nazareth) nous a proposé d’explorer 4 grands axes ou domaines d’opportunité :

  • Curriculum, Méthodologie, Évaluation: Quelles sont les valeurs qui soutiennent nos programmes ? Nos méthodologies aident-elles à penser avec un esprit critique et créatif ? Nos apprentissages sont-ils basés sur l’expérience ?...
  • Rôle de l’enseignant et rôle de l’élève: Comment tenons-nous compte des élèves plus faibles pour que chaque membre de la classe trouve sa place ? Nos apprentissages sont-ils combinés, le professeur étant un facilitateur qui travaille avec d’autres?....
  • Organisation: Comment notre façon d’être influence-t-elle notre vision de l’organisation ? la vision de notre Institut ? Quel leadership avons-nous ? Comment réorganisons-nous l’espace ?
  • Espaces d’apprentissage (physiques, numériques et culturels) : Comment générons-nous un « microclimat » favorable ? Comment usons-nous du numérique qui nous permet beaucoup de nouveauté dans l’Education ? Comment créons-nous un écosystème de confiance ?

                 Le deuxième jour était consacré à l’élaboration d’ une feuille de route pour pouvoir travailler ensuite dans nos établissements respectifs. Comment faire le changement ? Comment transformer ? C’était une invitation à rêver le changement que nous voulons pour nos établissements scolaires.

Pour cela nous devions repartir de la synthèse du jour précédent pour choisir une idée que nous souhaiterions mettre en oeuvre dans notre établissement. Il nous fallait ensuite nous situer dans une perspective de 3 ans pour imaginer le résultat obtenu et le présenter sous forme d’une nouvelle dans un journal. Puis faire un braimstorming sur toutes les actions qui auraient été mises en oeuvre pour y arriver. Pour terminer, réfléchir à la question suivante : Quel impact, quelle influence cela a eu dans notre établissement, ou auprès des familles ou de la société ? 

Le troisième jour correspondait au temps du pacte : de la hiérarchie traditionnelle à la « rédarchie » (nouveau modèle organisationnel en réseau). Nous avons découverts les engagements nécessaires et possibles pour générer le réseau qui anime le Pacte mondial pour l’éducation.

Après la  présentation de M. Núria Miró, Conseillère Générale et Responsable de Nazaret Global Education, nous étions invité à vivre virtuellement l’expérience du « World Café » (un processus créatif visant à faciliter le dialogue constructif et le partage de connaissances et d’idées, permettant ainsi de créer un réseau d’échanges et d’actions). Nous devions nous demander ce que nous pouvions offrir et ce dont nous avions besoin au niveau personnel, institutionnel et inter-institutionnel, en tenant compte de ce que d’autres groupes avaient déjà partagé afin d’eviter les redites et d’approfondir davantage.

Une expérience très enrichissante, avec la grande joie de partager en réseau international de Congrégations. Ce séminaire m’a donné beaucoup d’outils pour pouvoir continuer à travailler ce Pacte Global d’Education et stimuler les personnes référentes du Secrétariat pour l’Education à engager ce même processus avec leurs établissements scolaires et communautés.