local_offer L’éducation

La conscience citoyenne comme education a la Communion

L eventmercredi 8 décembre 2021

Dans le contexte de montée du nationalisme en Europe, il n’est parfois guère de mise, et peut-être même dangereux de parler d'unité nationale et de citoyenneté. En Lituanie, à l'école du Bienheureux Théophile Matulionis, nous avons la possibilité de vivre cela comme une expérience positive de construction communautaire. Un peu d'histoire: le 1er Janvier 1918, un mois avant le rétablissement de l’état Lituanien, un groupe de résistants combattant pour l’indépendance a levé un drapeau lituanien - jaune, vert et rouge – sur la tour du château de Gediminas, symbole de l'État. Il a flotté pendant quelques jours seulement, jusqu'à ce que les bolcheviks arrachent les bandes jaunes et vertes et hissent le drapeau rouge communiste. Après cela, jusqu'au 21e siècle, ce drapeau a été levé plus d'une fois et baissé à nouveau par les régimes d'occupation. Maintenant, il flotte librement depuis plus de trente ans. Le 1er janvier on célèbre le Jour du Drapeau, et chaque année une école lituanienne qui s’est signalée par son éducation au patriotisme et aux valeurs citoyennes est choisie pour recevoir et garder le drapeau de l’année finissante. Cette année, le drapeau a été remis à notre école de l’Assomption, l’école du Bx T. Matulionis. Un grand nombre d'élèves, d'enseignants et de parents ont participé à la cérémonie qui était une belle expression de patriotisme sain, pas revanchard ni triomphaliste, mais populaire, grave et heureux. L'école continue de parler de cet événement. C'est un symbole qui envoie un message aux élèves : la Lituanie c’est avant tout les personnes qui y vivent. Et moi, que puis-je faire pour elle? Un évènement communautaire tout proche va permettre de concrétiser cela : le don du sang le 13 janvier, auquel sont invités grands élèves, parents et personnel. Le 13 Janvier on fait mémoire des décès survenus à la tour de télévision en 1991 au moment de la deuxième indépendance.

Qu'est-ce que l’esprit communautaire a à voir avec ces actions civiques? Pour l'homme moderne, si autonome et d’identité fluide soit-il, il est très important d'appartenir. Avoir des communautés auxquelles il s'identifie. Ces communautés peuvent être très variées, aller du voisinage ou de la classe à la nation, à l'État ou aux combattants pour le climat. Bien que nous soyons sortis de la logique de l'État-nation au 21e siècle et parlions davantage de citoyenneté que de nationalité, cela ne nie pas la nécessité «d'appartenir» à quelque chose. À travers ces événements, nous avons fait l’expérience positive de la communauté - nation, de la communauté - société civile. Une communauté dont on est fier et où on s’engage. Parce que dans une vraie communauté, il ne suffit pas de "se sentir bien" avec des personnes partageant les mêmes idées, mais la communauté engage, elle invite à prendre la responsabilité de ceux qui t’entourent. Nous espérons que nos élèves apprendront la communauté civique à travers ces expériences de citoyenneté.

Kotryna - Danguolė Gervytė, Vilnius

 

Crédits Images: Alfredas Pliadis