local_offer Communication

Voix Assomption, communiquer en chantant

V eventmercredi 10 août 2022

 

"Je veux apporter ma pierre" MME

Lors de la préparation de la veillée pour la célébration du bicentenaire de la naissance de Marie Eugénie de Jésus et du 60ème anniversaire de la communauté assomptionniste de Guayaquil-Equateur, les religieuses ont fait appel aux anciens élèves pour participer à l'animation des rencontres. Les anciens élèves invités faisaient partie de différents groupes de guitaristes. La réponse a été un "Oui" motivé par un sentiment de nostalgie et l'émotion de se sentir identifiés encore et toujours à l'Assomption et à la musique. Cette rencontre a ravivé des souvenirs et nous a remplis de joie. Ce fut le début d'un projet musical constitué par des diplômés de différentes générations, mettre ses dons au service des autres. C'est ainsi que nous avons commencé notre aventure.

Nous retrouver dans la foi, avec la famille, dans notre propre maison et avec nos racines, a favorisé la rencontre et a donné le ton pour poursuivre le chemin. Peu à peu, nous avons intégré les dons d'autres anciens élèves qui frappaient à la porte du petit groupe à ce moment-là. Chacune, à partir de son individualité, a apporté des idées pour les activités proposées et organisées. Nos premières réunions ne consistaient pas seulement à faire de la musique, mais aussi à échanger des expériences qui manifestaient une affinité. Durant les premiers mois, nous avons participé à l'animation de célébrations au sein de la famille assomptionniste. Dans ce contexte, nous avons compris que notre vocation était d'être au service des autres, en évangélisant par la musique, ce qui nous a conduits à la décision de marcher ensemble en tant que communauté.

Le 30 avril 2018, les religieuses nous ont présenté à Assomption Ensemble comme une nouvelle communauté et nous avons reçu l'image de Sainte Mère Marie Eugénie, que nous avons appelée "Pèlerine ". A partir de ce jour, elle nous a accompagnés dans les répétitions qui étaient organisées dans les maisons de chaque membre et y restait jusqu'à la réunion suivante. Le parcours a commencé en grande communauté, où l’on cherchait des espaces tels que l'animation de liturgies, de prières, de célébrations, de neuvaines et autres initiatives auxquelles chaque membre participait volontairement. Afin de nous préparer, nous nous sommes engagés à répéter chaque semaine afin de pouvoir trouver une harmonie. Le temps que nous passons en communauté, tant en préparation qu'en animation, nous le faisons dans la prière et l'offrons au Seigneur comme un service à notre église.

Notre groupe est extrêmement diversifié en termes de rôles et de métiers : enseignants, médecins, ingénieurs, avocats, psychologues, mères, grands-mères, femmes aux parcours et expériences personnels qui ont contribué à la croissance de la communauté. Comme notre objectif est la transmission de l'Évangile par la musique, nous comptons sur l'accompagnement d'une des sœurs de la communauté qui nous guide dans nos espaces de formation où le Christ est notre rocher, comme le vivait Marie Eugénie. La formation nous aide à approfondir notre foi afin qu'elle se reflète dans notre travail. Cette expérience communautaire nous aide à découvrir le vrai visage de l'Assomption sous plusieurs aspects que nous n'avions pas explorés complètement dans notre expérience comme étudiants. De cette manière, le groupe essaie de vivre les piliers du charisme de l'Assomption : la prière, la vie communautaire et la mission.

En 2020, au milieu de tant de peur et de désespoir causés par la pandémie au niveau mondial, les moments pour nous retrouver et poursuivre notre mission ont été fort réduits. Cela n'a pas entravé notre désir de continuer à faire de la musique. Nous avons donc trouvé des outils technologiques, les réseaux sociaux et d'autres moyens pour continuer à transmettre un message d'espérance et de vie à travers le chant. Un tel changement a impliqué un effort supplémentaire pour chacun d'entre nous, mais c'est la force de la prière et du soutien mutuel qui nous a permis d'avancer. À travers cette nouvelle expérience, nous avons senti comment nous sommes devenus l'instrument de Dieu pour porter son message dans les moments où nous en avions le plus besoin. De cette façon, nous avons établi des liens avec des personnes de différentes parties du monde qui s'identifient à notre musique. Ainsi, nous avons expérimenté par le chant que pour l'Assomption, le monde est petit.

L'initiative de renouveler le message de Mère Marie Eugénie nous donne de porter l'Assomption dans nos cœurs. Nous partageons l'héritage d'un amour grand et fort à travers nos actions. L'identité de l'Assomption éveille toujours des sentiments forts qui restent et ne s'effacent pas avec le temps. Nous portons le charisme de l'Assomption comme un sceau qui ne fait que nous remplir de joie même dans les situations les plus difficiles. En nous réconfortant les unes les autres et en nous soutenant mutuellement, fait que chaque jour notre communauté de Voix devient une possibilité d'apprendre et un moyen de mettre nos dons à la disposition des autres.

Reprendre, trouver, revenir, approfondir, éveiller et connecter, font partie de la base et de l'essence qui nous rappellent que notre passion et notre désir de communiquer sont une véritable vocation. Enfin, "quand on vit dans la volonté de Dieu, tout devient service et amour", paroles de Mère Marie Eugénie que nous accueillons pour poursuivre notre apostolat, qu’est la musique au service de la communauté.

 

ANA LORENA PETINELLI, MERCEDES DUEÑAS, YADIRA CHONG ET IVONNE GARNICA

Province d'Équateur