local_offer AMA

Ama, et dites-le avec votre vie

A eventvendredi 30 octobre 2020

L'Assomption a un visage missionnaire.  Dès les premières années de sa fondation, Sainte Marie-Eugénie et la première communauté ont eu un attrait particulier et un grand zèle pour l'extension du Royaume et le franchissement des frontières. Notre fondatrice a fait l'expérience que le monde n'est pas assez grand pour son amour (Marie-Eugénie, Notes intimes, n° 160/01, mai 1837)  et pour tout le bien que peuvent faire l'Église et cette nouvelle congrégation.

C'est ainsi que l'Assomption s'est progressivement étendue en Europe même et dans d'autres pays plus lointains, avant même sa mort, de Sainte Marie Eugénie, les sœurs fondées au Nicaragua, aux Philippines et au Salvador. (La Ruche et la Barque p.47)  

Produit de cette grande passion dont nous avons hérité, depuis 1954 M. Marie Denyse, alors Supérieure générale des Religieuses de l'Assomption, donne un nouvel élan missionnaire et envoie ses Sœurs en Afrique, en Amérique et en Asie.  Au cours de ses nombreux voyages, elle a pris conscience des diverses réalités de ces pays et a constaté les besoins énormes qui ont besoin de mains et de cœurs prêts à servir.  C'est alors qu'en 1961 elle lance ce Projet AMA (Auxiliaires Missionnaires de l’Assomption), "offrira ainsi à des centaines de jeunes, à travers le monde, mais surtout en France et en Espagne, la possibilité de donner deux ans de leur vie bénévolement au service d'une mission.   C'est à une personne, vivant à Auteuil, que M.M. Denyse confie l'administration de ce travail étonnant :  Mademoiselle Demay s'acquittera de cette charge, jusqu'à sa mort, avec beaucoup de délicatesse".  (M. Marie Denyse Du Saint Sacrement "Pour moi, vivre c'est le Christ" p. 53, M. Hélène Marie)

Depuis lors, diverses provinces ont adopté cette façon d'ouvrir des espaces de rencontre et de gratuité pour de nombreux jeunes qui s'enrichissent de l'expérience du service et de l'interculturalité et qui, en offrant leurs qualités, leur temps et leur formation, ont fait beaucoup de bien au cours de décennies, trouvant en même temps une expression de leur vocation au sein de l'Église. Il existe de très beaux témoignages de ces expériences dans le monde entier !

Nous sommes certains qu'aujourd'hui plus que jamais, nous sommes invités à aller avec d'autres aux frontières.  Notre congrégation internationale et missionnaire est engagée dans l'éducation et la transformation de la société. Nous souhaitons continuer d’être un pont pour offrir des espaces, des temps, des lieux et des rencontres concrets pour nous rendre solidaires de ceux qui, nous le savons, souffrent le plus aujourd'hui. 

 

Soeur CARMEN LÓPEZJCvivit Secretariat

 

Un témoignage ...

Je me présente, je m´appelle Marie-Laure, j´ai 23 ans, je viens du Sud de la France, Bordeaux pour être exacte, étudiante en droit et surtout actuellement AMA au Mexique !

Il y a tout juste un an je n’aurais jamais imaginé me trouver là aujourd’hui mais les voies de Dieu sont impénétrables … Je savais que j’avais envie de prendre du temps pour faire autre chose, me mettre davantage au service des autres et approfondir ma foi.

Je ne connaissais ni bien la communauté ni ce que signifiait être AMA mais j´ai eu la chance de rencontrer une des soeurs de la communauté qui m’en a parlé et je me suis dit que c’était parfait ! C´est un projet que j´ai mûri personnellement mais avant tout en étroite collaboration avec les soeurs. En effet, je les ai rencontrées plusieurs fois, ai passé du temps dans une communauté et ai discuté en profondeur de la réalité de la mission, de la vie en communauté et de la concordance de mon profil et de mes désirs avec ce que c´est que d´être AMA concrètement. Mon désir de partir en Amérique latine et en particulier au Mexique a pu se réaliser, j’en suis ravie, comme je l´aurais été si ca n’avait pas pu se faire.

Ma mission s’est définie avec les soeurs qui m’ont toujours demandé si je voulais bien faire ce qu’elles me proposaient, et elle s´est affinée lorsque je suis arrivée et ai commencé à vivre avec elles. Ma mission consistait donc à donner des cours de français dans une école et à aider les soeurs pour le catéchisme.

Mais la mission d´AMA va bien plus loin que cela et je l’ai découvert au fur et à mesure. En venant pour donner des cours de francais je n’aurais jamais imaginé aider en écoutant et en offrant un sourire amical tout simplement, en priant le chapelet avec une famille en deuil, en fait en ne “faisant” rien de particulier. Je n´aurais surtout jamais imaginé que cette mission me toucherait autant et me referait autant revenir sur mon parcours, mes joies comme mes blessures, ce qui est essentiel à cette étape cruciale de ma vie et c´est un tremplin solide qui s’est construit ici pour moi.

Ce que je retiens principalement de cette aventure c´est ma relation avec les soeurs. J´ai développé des liens très forts avec elles, c´est ce qui va le plus me manquer. Mais l´Assomption est une grande famille, dont j’ai pu ressentir l’esprit depuis que je connais la communauté, et encore plus depuis que je suis devenue AMA, et je sais que ces liens ne se perdront pas.

Ce sont d’ailleurs les soeurs de la communauté qui nous feront l’honneur de bénir nos fiançailles au Mexique ! Elles m´ont fait entrer dans leur famille, donc les faire entrer dans la mienne me paraissait tout naturel.

MARIE LAUREAMA