local_offer Les Religieuses

Communication PROVINCE RWANDA-TCHAD

C eventjeudi 21 janvier 2021

PROVINCE RWANDA-TCHAD.

Au cœur même de la nuit peut surgir de la lumière et en ce temps de la pandémie du COVID 19 les signes de vie qui nous surprennent et nous donnent de rendre grâce !  Après trois mois et plus sans rassemblement, au Rwanda comme au Tchad les mesures de confinement ont été allégées et les activités reprennent petit à petit. La plus part de nos Eglises sont ouvertes (du moins là où nous sommes) même s’il faut toujours respecter les mesures de protection exigées. Beaucoup de nos missions ont repris et d’autres s’y mettent progressivement toujours avec l’accord du gouvernement qui vérifie et approuve  la mise en place des mesures contre le COVID 19. Au Tchad, un an après la fondation, nos sœurs de la communauté Saint François de Béré intègrent progressivement la réalité du lieu et s’adonnent à de différents services auprès de la population et au sein du diocèse de Lai. Avec la rentrée scolaire dernière, ce fut un nouveau départ ;  nos deux sœurs ont officiellement pris la missions de la direction de deux établissements du diocèse: Sœur Bernadette Marie est depuis lors, la directrice du Collège Saint Anselme de Béré, tandis que, sœur Beatrice Thérèse est celle de l’école primaire sainte Marie Marguerite de Béré,  Comme l’expriment nos sœurs, « La moisson est abondante ». Assurément, nous prions pour que le maître envoie des ouvriers tout en nous rendant disponibles aux appels qu’il ne cesse de nous lancer.

Oui la vie reprend et le ciel nous comble sans cesse de ses grâces: Le 28/09, en la fête des Saints Anges Gardiens, nous avons eu la joie de célébrer la profession temporaire de notre sœur Marie Chantal. La cérémonie s’est déroulée  au Noviciat en présence de la sœur provinciale et de quelques sœurs de la province. Nous disons merci à notre sœur Marie Chantal pour son oui au Seigneur et merci à vous tous qui vous êtes joints à nous par votre présence et votre prière.  Toujours au Noviciat, du 22 au 26 Octobre, neuf jeunes candidates à la vie religieuse à l’Assomption ont eu une session animée par les membres de la commission de la pastorale des jeunes et des vocations. C’est ce groupe qui nous a donné 5 aspirantes qui se préparent à entrer le 18 Janvier 2021. Continuons à prier pour ces jeunes.

A Gikondo, Maison Provinciale, les travaux de construction du deuxième étage de la maison avancent. « La joie de voir s’agrandir notre maison nous fait oublier bruits et poussières qui nous poursuivent partout » disent les sœurs de la communauté qui désormais sont restées sur place pendant ce temps des travaux.

A Kabuga, la communauté a repris l’animation du CENETRA (Centre National d’Education Transformatrice) dans sa mission d’accueil et de formation à tous les niveaux. Les clients  viennent petit à petit. Les Weekend sont plus fructueux car on a parfois des mariages et des personnes pour le "barbecue" du soir ! L’accueil des groupes pour la formation commence timidement ; ceux qui prennent le risque se comptent sur les doigts des mains comme disent les Rwandais ! Comme les écoles ont rouvert les portes, nous espérons que les groupes de jeunes de MY CULTURE (Ministère de la Jeunesse et de la Culture), vont reprendre leur habitude de venir régulièrement chez nous pour y recevoir leurs formations. Cette année a été une année bien « maigre » pour le CENETRA !!!! Mais nous partageons le sort de tout le monde car la pandémie du Covid-19 n’a épargné personne. Nous sommes très reconnaissants pour la Congrégation qui nous épaule en des moments d’épreuve comme ceux que nous traversons aujourd’hui.

Le 25 Octobre, nous avons reçu une BONNE NOUVELLE, surprenante, intéressante pour l’histoire de notre pays et de notre Eglise du Rwanda. C’est la nomination, par sa Sainteté, le Pape François, de Mgr Antoine KAMBANDA, l’archevêque de Kigali comme Cardinal. Il est le premier cardinal rwandais depuis 120 ans d’existence de l’Eglise du Rwanda. Le 28 Novembre, date significative des apparitions de la Vierge Marie à Kibeho (au Rwanda), la télévision catholique, PACIS TV, a permis aux chrétiens de suivre en directe et s’unir en prière à ceux qui participaient au consistoire dans lequel les 13 nouveaux cardinaux ont été créés publiquement et solennellement. Quelle belle occasion pour beaucoup de découvrir cette cérémonie ! Que Dieu accompagne et soutiennent ses messagers.

Nous ne cesserons jamais de rendre grâce à Dieu pour le don qu’il a fait à notre congrégation de travailler en collaboration étroite avec les laïcs. Dès les premières  tentatives, nous avons toujours eu des surprises de la part des laïcs d’Assomption Ensemble, et des proches. Les camps bibliques nous ont fait gagner la confiance des parents qui ont la joie de voir leurs enfants s’ouvrir à la richesse des saintes écritures. La plus part de ces petits, séduits dès ce premier contact ne quittent plus l’Assomption ; adolescents, on repère de nouveaux les mêmes têtes parmi les animateurs des camps bibliques et le groupe des jeunes assomptions. On commençait à s’habituer à cela  avant de remarquer une autre réalité qu’après leurs mariages beaucoup de jeunes assomptions deviennent des laïques d’Assomption Ensemble. En plus de cela, le goût pris à l’Assomption va de génération en génération : Aujourd’hui les filles de nos laïcs d’Assomptions Ensemble font la demande d’entrer dans la congrégation pour devenir Religieuses de l’Assomption. Nous avons déjà une Religieuse et une postulante qui commence bientôt le noviciat. « Celui qui plante n’est rien, celui qui arrose n’est rien ; mais celui qui fait pousser, c’est Dieu » 1Cor 3.3. A Lui toute grâce pour ces merveilles. Nous rendons grâce à Dieu pour son action partout à travers l’Assomption, dans ce qui se laisse voir ou pas.

Bref, le COVID19 a ralenti plusieurs activités, mais nous poursuivons notre marche, laïcs et sœurs, chacun dans sa particularité et sa réalité,  pour réaliser le rêve de Marie Eugénie, de construire ensemble une société plus juste et plus fraternelle.

 

Pour voir toutes les photos, cliquez ici