local_offer Les Religieuses

Echo du jubilé d’or de présence des Religieuses de l’Assomption au Bénin

E eventvendredi 18 juin 2021

Voir tous les photos ici

 

16 mai 1976 – 16 mai 2020, il y a 50 ans, les Religieuses de l’Assomption sont arrivées au Dahomey, l’actuel Bénin. En raison de la pandémie au Corona virus, la célébration n’a pas eu lieu l’an dernier.

Cette année, nos sœurs ont tenu à marquer l’événement car ne pas rendre grâce est un signe d’ingratitude. En effet, ce samedi 8 mai 2021, la paroisse du Bon Pasteur d’Abomey a connu l’affluence des grands jours de fête.  La célébration de ce jubilé d’or de présence de l’Assomption a été présidée par l’ordinaire des lieux Monseigneur Eugène Cyrille HOUNDEKON, entouré d’une vingtaine de prêtres dont le curé l’Abbé Philippe DEGUENON et son vicaire l’Abbé Adolphe MAWUTON, en présence de nombreux fidèles dont les Amis d’Abomey et ceux venus du Togo (Notsé et Sokodé) pour vivre ce temps d’action de grâce en Assomption Ensemble.

Il y a plus de 50 ans, par sa sollicitude pastorale, Monseigneur Lucien Agboka invitait les religieuses de l’Assomption à ouvrir une communauté dans son diocèse pour le soin des malades en particulier les enfants. Cette fondation fut effective le 16 mai 1976 par l’arrivée des premières sœurs. Au début de la célébration Eucharistique, l’historique de cette arrivée a été chanté par la chorale fon, une langue de la localité. Monseigneur dans son homélie a rendu un vibrant hommage à toute la Congrégation « le moment est venu d’exprimer au Père Infini des cieux, notre reconnaissance… la présence des Religieuses de l’Assomption a enrichi notre vie de prière et notre conscience d’une mission qui doit être relayée. Nous saluons le travail immense des sœurs ; nous les encourageons à poursuivre la mission des Camps bibliques  pour que les enfants prennent goût à la Parole de Dieu… »

Ce fut une célébration joyeuse et paisible à la gloire de Dieu ! Après la messe, un repas fraternel nous a tous réunis ; l’Ordinaire des lieux a offert un gâteau et du champagne aux sœurs et à leurs amis. « C’est Dieu qui conduit tout, et jamais main plus amoureuse ni plus sage ne saurait conduire nos destinées » Bonne Continuation à nos sœurs d’Abomey pour que vienne le Règne du Christ en nous et autour de nous !

Sr. Marie-Madeleine AGONOU RA