local_offer JPICS

Le terrain de Maluga dans la province d’Afrique de l’est

L eventsamedi 19 septembre 2020

Original : français

Voir les photos

La culture écologique ne peut être réduite à une série de réponses urgentes et partielles face aux problèmes immédiats de la pollution, de la dégradation de l'environnement et de l'épuisement des ressources naturelles. Il est important d’acquérir une façon distincte de voir les choses, de penser les politiques, les programmes éducatifs, de développer un autre mode de vie et une spiritualité qui, ensemble, génèrent une résistance à l'assaut du paradigme technocratique. (Laudato Si’).

Poussés par l'Esprit, risquons-nous aux frontières, au service de la vie. (Chap 1018). La ferme Maluga ouvre un nouveau chapitre dans la vie de notre province. Cette ferme est située à Maluga dans la paroisse d'Iguguno du diocèse de Singida. Sur les conseils du très révérend Desderius Rwoma, ancien évêque de Singida, la province a acheté le terrain qui couvre 112 acres (environ 45 hectares). La province, en collaboration avec les deux communautés de Singida, s'occupent de la ferme. C'est une terre vierge et il y a donc beaucoup à faire.

La région de Singida a une seule saison des pluies par an, ce qui signifie que la plupart du temps, la zone est sèche. La plupart des terrains sont des sols sablonneux qui ne retiennent l’eau pendant longtemps. La destruction de l'environnement a des impacts écologiques. Parfois nous avons trop de pluie, comme cette année, et certaines personnes ont perdu la vie, tandis que d'autres fois, il y a trop peu de pluie pour amener les cultures à maturité.

Le rêve de notre province est de faire de Maluga un centre d’éducation, pour prendre soin de la Terre-Mère. Nous nous sentons appelés à éduquer notre peuple sur la vie et la beauté des autres créatures non humaines. Nous avons commencé à planter des arbres et nous voulons les protéger des personnes qui coupent les arbres pour avoir du charbon de bois. Ce ne sera pas une tâche facile, car le seul combustible pour la cuisine est le charbon de bois ou le bois de chauffage et tous deux proviennent de l'arbre.

La population locale est un peuple de pasteurs qui ont beaucoup de vaches et de chèvres. Après la récolte, les animaux sont libres de chercher de la nourriture n'importe où. Cela signifie que nous devons mettre une clôture pour protéger les arbres et les fruits. Nous avons un forage qui nous aidera mais aussi permettra de fournir de l’eau à nos voisins et à leur bétail à un bon prix.

Dans notre quartier, il n’y a pas à l’école pour éduquer les enfants. Les garçons sont formés pour prendre soin des vaches et les filles sont préparées au mariage dès leur bas âge. Avec le temps, nous espérons avoir une école pour les enfants et si possible, même pour les adultes. En fait, la détérioration de l'environnement et de la société affecte les personnes les plus vulnérables de la planète. (Laudato Si 34)

En fait, la détérioration de l'environnement et de la société affecte les personnes les plus vulnérables de la planète. (Laudato Si p. 34) Nous sommes conscients des défis à venir car cela va à l’encontre de ce que nous appelons le développement aujourd'hui. Cependant, nous ne découragerons pas car le Christ a dit ; « Je suis le Chemin de la Vérité et de la Vie. »

Nous remercions Dieu et toutes les personnes qui ont contribué d'une manière ou d'une autre à faire de cette terre ce qu'elle est aujourd'hui. Nous espérons et prions pour que cela serve la société dans laquelle nous sommes insérées et que l'univers un meilleur endroit où vivre.