local_offer JPICS

L’écologie au Centre Assomption

L eventmercredi 14 avril 2021

A Lourdes, le Centre Assomption est un centre spirituel.

Il accueille des pèlerins en groupe ou en individuel et propose des retraites et des haltes spirituelles. Située en face de la grotte de Massabielle, le centre a une vue sur les Pyrénées. De plus, il dispose d’un parc de deux hectares avec une prairie pour le jeu ou le repos, un verger d’une grande diversité et un potager.Volver a línea manual

La congrégation a fait sien l’appel à une attention plus grande à la création et à la personne humaine. Il nous a semblé qu’à Lourdes, ce cadre était donné pour travailler cette question.Volver a línea manual

A travers les retraites et haltes spirituelles, nous sommes sensibles à la personne humaine, au cheminement humain et spirituel de chacun. Les pèlerins, dont beaucoup vivent des situations difficiles, demandent de l’aide dans leur démarche pour trouver la Lumière et la présence du Seigneur au cœur de leur vie.Volver a línea manual

À l’automne 2016, sous l’impulsion du directeur et de la communauté, des buttes de permaculture en lasagne ont été réalisées. Le parc nous a fourni les déchets végétaux nécessaires. On a commencé par mettre une couche de carton sur laquelle on a mis des troncs d’arbre en décomposition, puis des branchages, de la tonte et des feuilles mortes. Puis on a laissé le tout se décomposer et produire de la terre. Dix-huit mois plus tard, on a planté les premiers semis. La production fut étonnante et à moindre effort.Volver a línea manualEncouragés par cette expérience, nous avons voulu poursuivre. Volver a línea manual

Cette année, nous avons fait appel à une association « grain de sénevé » plus formée que nous à la permaculture. Un nouvel espace a été cultivé sous forme de mandala avec une diversité de légumes, fleurs et plantes aromatiques. Les membres de l’association veille à la diversité des espèces végétales, au respect de l’écosystème, voire même cherche à le recréer. Dans la composition des massifs, on veille à l’association des légumes et des plantes, -l’une peut chasser les nuisibles de l’autre-, à leurs besoins, à l’espace nécessaire pour leur développement,…Volver a línea manual

En avril, on a commencé les semis. Une fois les saintes glaces passées, nous les avons plantés en terre. Deux mois plus tard, nous pouvions ramasser les premières tomates !Volver a línea manual

Un des atouts de cette manière de faire est de ne pas avoir besoin d’arroser, même en période de sécheresse. Cependant, cela ne supprime pas les nuisibles ni les maladies. Le mildiou a eu raison de nos plants de tomates ! Volver a línea manual

En 2016, nous avons projeté le film « demain » aux hôtes présents dans la maison. Il était frappant de voir que parmi les personnes présentes, plusieurs faisaient déjà quelque chose là où elles vivaient : culture, tri sélectif, produits ménagers,… De petits gestes significatifs qui sont un début.Volver a línea manual

Cette année, la manière de travailler la terre a attiré des personnes du Centre ou de l’extérieur. Ponctuellement, nous leur avons expliqué les principes de la permaculture. Certains vont se lancer.Volver a línea manualA travers les différentes propositions (marches, journée abeilles, aide au jardin,…), nous sentons un vrai intérêt pour l’écologie, au jardin mais aussi dans nos maisons (produits d’entretien, tri sélectif,…). Volver a línea manual

Nous avons rencontré des personnes d’une grande humanité : patientes, respectueuses de l’autre, paisible. Parmi elles, plusieurs jeunes en quête de sens, d’un autre mode de vie.Volver a línea manual

Les marches sont un moyen de revenir à la source de notre vie, de revenir à nous-mêmes, de redécouvrir le silence et les richesses de la nature.Volver a línea manual

Ce contact avec la nature nous humanise et nous remet à notre juste place de créature face au créateur. Nous redécouvrons que Dieu est le maître l’univers, de la pluie et du soleil, des saisons. Nous apprenons à patienter. On n’est plus dans le tout toute de suite.Volver a línea manual

Parfois les semences germent, d’autres fois, rien ne sort. Nous ne sommes pas maîtres de la vie. Il y a à tirer une philosophie de vie pour ceux qui savent prendre le temps de contempler la nature. Volver a línea manual

C’est peut-être un nouveau chemin évangélisation…Volver a línea manual

Sr Anne Guillien