local_offer Covid19 FR

Les Religieuses de l'Assomption et le cooperation pour covid -19

L eventmardi 26 mai 2020

Province : INDE - Original : anglais

Voir la photo

L'apparition du Coronavirus a poussé l'Inde à faire preuve d'une solidarité, d'une persévérance et d'une patience extraordinaires. Les 1,3 milliard d'Indiens ont joint leurs efforts pour lutter contre la pandémie. C'est un fait sans précédent dans l'histoire du monde. Aujourd'hui, même après une prolongation, les gens restent fermement résolus à se protéger et à protéger leurs concitoyens et à tendre une main secourable aux pauvres et aux nécessiteux.

Les Religieuses de l'Assomption de la province de l'Inde ont répondu à l'appel immédiat de la situation actuelle de COVID-19 en tendant la main aux nécessiteux et aux pauvres qui vivent dans les villages, les bidonvilles et dans les régions avoisinantes. Il s'agit principalement des travailleurs journaliers qui ne peuvent pas aller travailler et fournir un repas à leur famille, et des personnes les plus touchées comme les ouvriers du bâtiment, les migrants, les dalits, etc. Les sœurs ont pu rejoindre les personnes dans le besoin, indépendamment de leur religion, de leur caste ou de leur langue. La plupart des communautés achetaient des produits alimentaires en vrac, tels que du riz, de la farine de blé, des légumes secs, des feuilles de thé, des pommes de terre, des oignons, du sucre, du riz battu, de l'huile de cuisine, du sel, etc. Toute la communauté a trouvé de la joie à s'impliquer dans la préparation des sacs, l'emballage, la distribution, l'enregistrement de ses coordonnées, etc.

Certaines communautés n'ont pas pu sortir en raison de la situation de confinement et certaines zones ont été bloquées par l'administration locale comme mesure préventive contre la propagation du coronavirus. Dans de tels cas, les sœurs, les candidates et les postulantes se sont impliquées dans la fabrication des masques à distribuer. Des désinfectants pour les mains ont été distribués dans certaines régions comme Rajodi dans le Maharashtra. Au total, nous avons jusqu'à présent distribué des produits alimentaires à environ 800 familles, à différents moments dans différentes régions et différents États. Dans la plupart des cas, ce sont les femmes qui se sont présentées pour recevoir les colis.

À Pune, comme la propagation du coronavirus était en augmentation, il était impossible de sortir, mais la police locale s'est présentée pour nous aider. Ils ont mis à notre disposition un véhicule de police et nous ont accompagnées pour aller vers la population et distribuer les denrées alimentaires.

La communauté de Tilloli (Maharashtra) a obtenu la permission du coordinateur adjoint du district, et ainsi ils ont pu se rendre directement au village pour la distribution. La communauté de Rajodi, outre la distribution de matériel alimentaire, a profité de l'occasion pour sensibiliser les gens au coronavirus, aux précautions et mesures de sécurité à prendre. Comme support, les candidates ont réalisé des affiches. Dans la région de Thelpara (Kerala), il n'y a pas de personnes affectées par le Covid 19 dans leur voisinage. Elles ont donc aidé les policiers qui sont en mission spéciale dans ce contexte de confinement, en leur offrant des collations. La communauté de Calicut a hébergé des travailleurs migrants dans notre maison et leur a distribué des denrées alimentaires. La communauté de Patna (Bihar), en collaboration avec d'autres ONG et congrégations, est venue en aide à de nombreuses personnes en leur distribuant des denrées alimentaires et en leur prodiguant des conseils par téléphone portable. Certaines de ces communautés ont apporté une aide monétaire aux personnes dans le besoin. Dans d'autres communautés où les sœurs gagnent un salaire, elles ont offert leur demi-salaire pour le fonds de secours du gouvernement. Les sœurs de plus de 60 ans n'allaient pas à l'extérieur pour la distribution mais aidaient à emballer les articles. Elles suivaient les directives données par le gouvernement.

La situation sans précédent de la pandémie Covid-19 nous rappelle l'interdépendance de l'humanité et de toute la création. Nous ne sommes pas les seuls maîtres de la création. Nous sommes interdépendants et interconnectés. Le Covid-19 nous a donné une chance d'apprécier tout ce qui se passe dans notre vie. Sœur Rekha, notre supérieure générale, dans son message du 10 mars 2020, nous a demandé "que signifie le lâcher prise pour chacun d'entre nous ? » La pandémie Covid -19 nous invite à nous détacher de notre égocentrisme, à sortir de nos zones de confort et à être un rayon de lumière pour la vie des autres, en particulier pour les personnes en périphérie.