local_offer Solidarité

Operation « Coups de pouce solidaires »

O eventmercredi 14 avril 2021

Cette année, encore très affectée par la pandémie de la COVID–19, des projets éducatifs ont besoin d’une aide financière pour être réalisés.

Le Bureau Général de la Solidarité vous en propose trois.

 

EN ASIE

Le Foyer «  Vidya Kiran » de Pune en Inde

Ce foyer accueille une quarantaine de filles, issues de milieux très pauvres de Pune, vivant dans des familles qui ne peuvent pas prendre en charge leur scolarisation. Les religieuses de l’Assomption ont ouvert un foyer pour leur permettre de suivre une scolarité complète et d’avoir une formation professionnelle. L’année 2020 a été difficile car les écoles ont été fermées à cause de la COVID. L’enseignement a cependant continué en ligne et il a été nécessaire de donner aux jeunes du matériel pour leur permettre de suivre leurs cours. Des frais directement liés à la pandémie, sont venus se rajouter au coût de la pension qui s’élève maintenant à 400 € par an pour chaque fille.

 

 

 

EN AFRIQUE

L’Ecole Sainte Marie Eugénie à Igougouno en Tanzanie

L’école de l’Assomption « Sainte Marie Eugénie » d’Igougouno, qui accueille des enfants en primaire et en maternelle, se développe rapidement. Les parents apprécient le projet éducatif de l’Assomption et le nombre d’élèves augmente d’année en année ; actuellement il y a 329 élèves. Au réfectoire, il manque des tables-bancs pour permettre à tous les élèves de prendre leur repas dans de bonnes conditions d’hygiène et non assis sur le sol. L’Ecole fait appel au Bureau de Solidarité de l’Assomption pour financer l’achat d’une trentaine de tables-bancs complemetaires. Le prix d’une table avec deux bancs est de 180 €.

 

 

 

EN AMERIQUE DU SUD

Le Centre d’accueil de Puerto Iguazu en Argentine

A Puerto Iguazu, petite ville frontalière au nord-Est de l’Argentine, les religieuses de l’Assomption animent un Centre de Jour qui accueille des enfants et des adolescents dont les parents sont trop pauvres pour payer le minimum nécessaire à leur scolarisation. Le Centre leur propose des activités d’apprentissage, des activités ludiques, un déjeuner ainsi qu’une aide psychologique pour leur permettre de mieux s’intégrer dans la société et de devenir des personnes indépendantes. Une aide de 2 500 € permettrait au Centre de rémunérer un éducateur pour une année.

 

 

 

« …La solidarité c’est penser et agir en termes de communauté, de priorité de la vie de tous sur l’appropriation des biens de la part de certains. C’est lutter contre les causes structurelles de la pauvreté, de l’inégalité, du manque de travail, de terre et de logement, de la négation des droits sociaux et du travail… » Pape François dans « Fratelli tutti » III, 116. 

 

 

Merci de votre soutien.

Pour plus d’informations et pour envoyer des dons contacter les Religieuses de l’Assomption de votre pays ou le BGSD, 17 rue de l’Assomption 75016 PARIS (France.), ou via notre formulaire de contact.

En France, chèques à l’ordre de « Assomption Solidarité »