local_offer Les Religieuses

Province AO : Vœux perpétuels de Sœur Marie-Josée GOSSE

P eventmercredi 14 avril 2021

Province AO : Vœux perpétuels de Sœur Marie-Josée GOSSE

Le dimanche 17 janvier 2021 à Abidjan (Côte d’Ivoire) nous avons eu la grande joie de participer à la profession perpétuelle de notre sœur Marie-Josée au cours d’une célébration eucharistique présidée par son éminence, le Cardinal Jean Pierre KUTWA elle nous livre ici son parcours et sa joie d’appartenir au Christ dans la Congrégation !

Marie-Madeleine

 

Partage de sœur Marie-Josée

Mon partage part de  cinq points à savoir la vocation, la marche avec les Religieuses de l’Assomption, la formation, mon mystère et ma parole.

Ma vocation a commencé lorsque j’étais en classe de Cours Moyen 2. J’ai été emporté par la générosité, et la simplicité d’une religieuse qui venait voir une de nos voisines qui avait un handicap physique. Alors c’est ainsi que j’ai nourri le désir de devenu religieuse. Mais ce désir, mes frères n’avaient pas pris au sérieux. A un moment donné, j’ai fini par y croire que ce n’étais pas mon chemin.

Ma marche avec l’Assomption, date du premier janvier 2006 où j’avais le projet de rencontrer une famille avec qui je comptais cheminer. Mais à ma grande surprise, les choses n’ont pas été comme je le pensais. Je dirai que cette surprise m’a facilité le choix. En effet, à cette messe, je n’ai trouvé qu’une seule famille religieuse représentée par sœur Guillemette,  religieuse de l’Assomption. Dès lors, je suis restée avec les Religieuses de l’Assomption.

Pendant l’étape de la formation, j’ai découvert que  la vérité qui libère, que  ensemble on est fort et intelligent ; l’importance de la prière avant toutes choses, le don de soi sans réserve qui est une manière de rendre à Dieu ce qu’il nous a donné. 

Mon mystère, l’expérience du noviciat, une étape de la formation, m’a valu le choix du mystère de la Croix. J’ai compris en la date du 14 septembre 2013 que l’amour est gratuit et que cet amour peut être accepté comme il peut être refusé. Cette expérience faite me fait dépasser les contradictions de la vie quotidienne. En ce jour, je loue le Seigneur d’avoir fait cette expérience qui me permet d’être avec les autres là où je suis.

Ma parole : « …Il m’a été fait miséricorde… » 1Tm 1, 3

Le regard porté sur ma vie depuis l’enfance jusqu’à ce jour me fait dire que ma vie est une action de grâce au Seigneur du fait qu’il a posé son regard sur moi. Après  les vœux, j’ai été surprise de découvrir certaines de mes incapacités, ce qui m’a beaucoup découragée. Mais Dieu m’a redonnée vie au point que je dis oui pour toujours jusqu’à ma mort à sa suite à l’Assomption. C’est fort de toute cette expérience de vie qu’est née ma parole, Il m’a été fait miséricorde, oui le Seigneur m’a aimée tel que je suis et par cet amour jamais il ne m’a abandonné. Témoin de la miséricorde du Seigneur à mon égard, je veux vivre cette miséricorde envers mes frères et sœurs.

 Que le Seigneur Bénisse notre Congrégation et qu’Il nous donne de nombreuses et saintes vocations. Une coïncidence avec notre désir, à la fin de la messe, le cardinal a demandé que toutes les jeunes filles se lèvent jusqu’à l’âge de 25ans et il a adressé ce message. « Que celle qui sentira l’appel de se consacrer, à Dieu dans la vie religieuse y réponde courageusement ».