local_offer Les Religieuses

Province de France: Un projet de réseau pour un réseau en projet

P eventjeudi 7 juillet 2022

A la suite des orientations de la Province de France et après un travail d’analyse avec les établissements scolaires, le projet de réseau a été écrit pour les années 2019-2025.

Un projet pour se projeter. Pour être sans cesse en chemin. Pour chercher. C’est bien dans cette intention qu’il trouve sa place, tout en puisant sa source dans le Projet Apostolique et Educatif de l’Assomption (PAEA). Vous connaissez sans doute déjà l’un des dix points du PAEA, que ce soit « Voir large », « Aimer son temps », « Œuvrer à la transformation de la société » ou encore « Agir avec audace et humilité ». Autant d’expressions que Sainte Marie-Eugénie, Fondatrice des Religieuses de l’Assomption, déployait dans le contexte du 19e siècle. Et nous, aujourd’hui, quels sont nos desseins ? Comment se donne-ton la capacité de répondre aux appels de notre temps ? Comme l’écrit en effet Sœur Véronique en page 12 de ce supplément, « l’expérience d’Assomption France est une expérience de coresponsabilité de tous les membres de la communauté éducative autour du charisme de la congrégation ».

C’est donc ensemble et avec la contribution de tous que ce projet a trouvé des mots pour se dire. Des mots d’aujourd’hui, de notre présent du monde et de nos établissements scolaires. Comme pour bien s’occuper de ce que Marie-Eugénie nous a donné, non pas en le laissant dans un endroit protégé de tout, au contraire en le confrontant à notre réalité contemporaine. Six points d’horizon, presque pourrait-on dire des résolutions, habitent ce projet de réseau 2019-2025 :

  • Affirmer notre identité Assomption et notre ouverture à tous, par la transmission du charisme à tous les acteurs, par les propositions de vivre un esprit de famille et par l’invitation à s’ouvrir largement aux défis qui traversent notre monde et nos territoires.
  • Développer l’écologie intégrale, au service de la personne, du monde et de la création.
  • Vivre la pastorale de l’Assomption au cœur de nos établissements, en s’appuyant sur l’expérience et un engagement au service d’une transformation sociale, en développant l’intériorité et en éveillant à la dimension spirituelle de l’existence.
  • Oser l’innovation pédagogique, pour atteindre les jeunes dans leur contexte et environnement sociétaux, affûter les pratiques pédagogiques pour une formation intégrale des personnes, pour proposer un sens aux performances individuelles et collectives selon le PAEA.
  • Promouvoir l’alliance éducative école-familles pour considérer les parents comme de vrais partenaires, pour entrer en dialogue sur les questions éducatives et pour mieux accompagner chaque enfant dans la singularité de son environnement familial.
  • Assurer les fonctions support, en maintenant la primauté du sens et du projet avec un réalisme économique qui permette de mettre en œuvre la solidarité nécessaire et de consolider et pérenniser les moyens des établissements et du réseau.

Arrêtons-nous un instant sur la promotion éducative école-familles. Il s’agit bien pour nous de continuer à accompagner les parents dans leur mission de premiers éducateurs, en œuvrant aux principes d’une co-éducation par un dialogue véritable. Avec plus d’ambition, le projet vise aussi se donner les moyens d’améliorer notre compréhension des nouveaux modèles familiaux et des évolutions des pratiques éducatives ; dans le même temps, il souhaite placer l’être humain au cœur de la construction des relations affectives et sexuelles.

Le centre de formation Assomption est pour tout cela une source de dynamisme, tant à travers son groupe de recherche EARS que dans le déploiement des formations nationales de parents qui réunissent toutes les associations de parents d’élèves, présentes dans chacun de nos établissements.

La revue « L’Assomption et ses œuvres » est un autre instrument d’alliance école-familles, comme un trait d’union, qui donne à voir la cohérence des réalités et qui invite à vivre en proximité les uns des autres. « Il faut qu’il y ait différents modes d’expression et de participation sociale. L’éducation est au service de cette voie pour que chaque être humain puisse être artisan de son destin. » Pape François Fratelli tutti

 

Anthony ODIN