local_offer Les Religieuses

Province de l'Équateur: Une traversee de communion

P eventdimanche 14 août 2022

"Le dernier mot de l'amour ou de la vérité n'est jamais dit ... Le champ est encore infini, chaque jour Dieu nous y fait faire quelques pas..."

St. Marie Eugenie of Jesus. Notes intimes 154/06

 

Invitées à avancer, pour que le Charisme et le Royaume soient plus dynamisme et plénitude de vie dans nos réalités, l'Assomption du Mexique et  de l'Equateur ont commencé, il y a un an et demi, un chemin vers une union des Provinces, en réponse aux orientations du Chapitre Général 2018 et en fidélité au long processus de Restructuration que la Congrégation et la Vie Religieuse en général sont en train de vivre.

Comme Assomption équatorienne, et malgré de beaux projets et beaucoup de vie, nous étions conscientes que la contrainte en nombre et en possibilités nous poussait à faire des pas vers une restructuration avec l’une ou l’autre  Province du Continent. Suite à un processus de discernement local et encouragées par le Conseil Général, nous avons décidé de frapper à la porte de la Province du Mexique, avec cette certitude d'appartenir " à la même famille ", notre Assomption, toit et pain pour toutes en communion de destin.

Convaincues que "la petitesse est maison de l'Esprit" et rêvant que notre précarité engendrerait - avec nos sœurs du Mexique - quelque chose de nouveau et de beau dans la Congrégation et pour le Royaume, nous nous sommes lancées dans cette belle aventure.

Et ce que nous pourrions appeler "une danse de l'Esprit" a eu lieu. Le Mexique a ouvert ses portes, et cette demande fut une invitation à accueillir un changement dans l'organisation, mais surtout une conversion personnelle et un renouvellement profond. Elles l’ont senti comme "un moment de grâce, un kairos qu'elles ne pouvaient laisser passer" et, tout en reconnaissant leur fragilité, elles ont éprouvé la joie d'une hospitalité sincère et l'enthousiasme de la nouveauté.

Les deux provinces ont voulu insister - sans nier la dimension pascale de tout processus - qu'il ne s'agissait pas de "mourir", mais d'inventer, telle une imagination prophétique, une manière d'atteindre une Union inédite et créative, respectueuse et évangélique. Nous avons été touchées par la recherche de synergies en vue d’une mission plus riche et plus fructueuse. Le Seigneur nous offrait cet espace pour témoigner de cette mission : - être des "experts en communion"- , occasion de donner vie à cette difficile "mystique de la rencontre" si souvent évoquée dans notre Église.

Tout au long de cette année, les deux provinces ont construit une feuille de route à la fois inspirante et exigeante. Accompagnées par le Conseil général et par une consultante externe, nous parcourons les différentes étapes du processus, qui ne s’enchaînent pas nécessairement, mais se vivent de façon simultanée : 1) l'expression de nos peurs, tentations, inspirations, pièges et désirs, et la connaissance de nos réalités et communautés. 2) La création d'une structure commune de gouvernance et d'animation. 3) Le partage de nos projets, de nos rêves et de nos préoccupations. 4) La culture d'une "mystique de l'INTER" qui nous permet de vivre ce processus comme une expérience spirituelle. Nous voulons nous engager dans un processus synodal, coresponsable et participatif,  ce même esprit dans lequel marche notre Église actuellement réunie à Mexico pour la première Assemblée ecclésiale d'Amérique latine et des Caraïbes.

Paradoxalement, faire ce chemin en période de pandémie nous a permis d'explorer d'autres modes de présence et d’exploiter d  les bienfaits du monde virtuel, où les frontières sont diluées et les distances relativisées, pour rendre possible la rencontre des communautés, les réunions des conseils provinciaux, des assemblées provinciales et le travail des commissions interprovinciales.

En cherchant une icône ou une image qui puisse saisir notre expérience interprovinciale, nous nous sommes rappelées de deux passages bibliques qui ont éclairé nos réflexions provinciales : la tempête apaisée (Mc 4, 35-41) en Équateur et la pêche miraculeuse (Jean 21, 1-14) au Mexique ; la grande confiance de Jésus et la générosité de la pêche face à l'obéissance consentie du disciple. Cela nous a conduit à relever les éléments communs de ces intuitions : la mer, témoin des incertitudes, des résistances et des peurs, mais aussi témoin de l'abondance, de la ténacité et de la foi. Et telle une invitation constante : FAIRE CONFIANCE. Ainsi, nous avons compris que la chose la plus importante dans cette aventure entreprise était LA TRAVERSEE. Le Seigneur nous appelait à le contempler là, à savourer ce temps de recherches et d'épreuves, au-delà du rivage connu. Nous ne savons pas vraiment où nous allons, mais nous savons d'où nous venons et avec Qui nous faisons ce voyage.

Je paraphrase les paroles du Pape François à la dernière Assemblée ecclésiale et les applique à notre expérience : "Que ce que nous vivons soit l'expression du "débordement" de l'amour créateur de son Esprit, qui nous pousse à aller sans crainte à la rencontre des autres".

María Eugenia Ramírez, ra

 

 

Prière pour le processus d'union Equateur - Mexique

Seigneur, nous te remercions pour le souffle créateur de ton Esprit qui dynamise notre Congrégation. Nous remettons entre tes mains le processus d'union de nos provinces. Nous te demandons Seigneur de nous accorder la sagesse, le discernement, la liberté d'être dociles à ta volonté. Renforce notre foi, aide-nous à ramer ensemble avec espérance, enthousiasme et créativité, afin que ton Royaume grandisse en nous et dans les communautés où nous sommes insérées.

Nous te le demandons par l'intercession de Sainte Marie Eugénie de Jésus, qui a su tout remettre entre tes mains, se laissant habiter par ta paix.

Sainte Marie Eugénie prie pour nous (3 fois).