local_offer JPICS

RÉHABILITATION COMMUNAUTAIRE D’ENFANTS SOUFFRANT DE DIFFERENTS HANDICAPS

R eventmardi 29 novembre 2022

Voir les photos

"Plus d'un milliard de personnes dans le monde vivent aujourd'hui avec un handicap. Ces personnes sont généralement en moins bonne santé, ont un niveau d'instruction moins élevé, des opportunités économiques moindres et connaissent des taux de pauvreté plus élevés que les autres personnes. Cette situation est largement due au manque de services mis à leur disposition et aux nombreux obstacles auxquels elles sont confrontées dans leur vie quotidienne... Le handicap n'est pas seulement une question de santé publique, mais aussi une question de droits humains et de développement." (Premier rapport mondial sur le handicap produit conjointement par l'OMS et la Banque mondiale, 14 décembre 2011).

Moi, Sr. Tessy Parappuram RA, j'ai initié un programme de réhabilitation communautaire pour les enfants handicapés en 2000, dans la communauté de Harnaut, un village en Inde. En tant que ‘pionnière’ à Harnaut, j'avais l'habitude de visiter les gens dans différents villages. J'ai identifié plusieurs enfants porteurs de différents handicaps, principalement affectés par la polio ; la plupart étaient abandonnés et se trouvaient dans un état misérable, un fardeau pour les parents. Il était urgent de faire quelque chose pour eux. Plus tard, j'ai entendu parler de la Fondation Lillian qui aide les enfants handicapés. La plupart d'entre eux avaient besoin d'un traitement chirurgical pour corriger leur malformation. Il m'a fallu beaucoup d'efforts et d'énergie pour convaincre les parents de la nécessité d'une intervention chirurgicale. Les médecins étaient extrêmement généreux et coopéraient selon le rythme des patients et de leur famille.

Programme de réhabilitation communautaire.

- Obtenir un maximum de fonctionnalités et d'adaptation de chaque enfant et le préparer physiquement, mentalement, socialement et professionnellement à une vie avec le plus de plénitude possible, compatible avec ses capacités et ses handicaps.

- Permettre à la personne handicapée de devenir une personne créative, sûre d'elle, amicale et sociable et lui fournir une éducation jusqu'au diplôme.

- Assurer la réadaptation médicale et sociale (par exemple, chirurgie, tricycle, étriers, formation professionnelle, couture, machine à coudre, petits magasins comme IGP, etc.).

Les enseignants, les parents, ainsi que des spécialistes externes, ont tous le même objectif et travaillent avec dévouement. Notre première priorité pour ces enfants est leur développement social et émotionnel. Ayant un handicap physique, ils ont souvent des difficultés relationnelles. Franchir chaque étape du développement social, émotionnel, intellectuel et physique est beaucoup plus difficile pour eux, mais reste réalisable. Comme il s'agit d'une entreprise communautaire, nous avons davantage l’occasion d'interagir avec les familles et les communautés de manière régulière.

En outre, notre objectif est d'intégrer les enfants à mobilité réduite dans la société. Ainsi, ils seront compétents et à égalité avec les autres enfants. Malgré le handicap physique, la plupart de ces enfants sont doués, intelligents, capables de bien étudier et d'exprimer leurs talents dans divers domaines. Ce programme a aidé un certain nombre d'enfants et de jeunes en leur procurant une éducation et une réhabilitation médicale et sociale.

Grâce à l'éducation, nous avons aidé les enfants à développer la confiance, le courage et l’audace. Nous leur donnons plus de chances de grandir et de faire partie de la communauté. Cela a contribué au développement global de la personne, c’est à dire physique, mental, social, spirituel, psychologique et économique.

 

Laissez-moi vous raconter ce processus de réhabilitation long et mouvementé.

Processus de réhabilitation. Tout a commencé par convaincre les parents, prendre contact avec les hôpitaux et les personnes compétentes, afin d’établir un bilan de santé, démarche qui ouvre la porte à la réhabilitation. Par groupes de 8 à 10 enfants, ils sont emmenés en train à l'hôpital ‘Hope Hospital’ de Patna et à l'hôpital Virayathan de Rajgir pour y être opérés et recevoir une aide médicale. C’était compliqué d'emmener ces enfants en train car ils ne pouvaient pas marcher. J'avais l'habitude de rester avec eux dans le service de chirurgie le premier jour de l'opération, ce qui était rassurant. Les parents et les enfants étaient très heureux. Je dois admettre que la société des chemins de fer a également été bienveillante et a accepté d’immobiliser le train jusqu'à ce que tous les enfants soient à bord. Ainsi, plus de 500 enfants affectés par la polio ont été opérés. Toutes les opérations ont réussi et tous sont maintenant capables de marcher. Nous les avons aidés dans leurs études et dans leurs activités rémunératrices. Beaucoup d'entre eux ont réussi à trouver un emploi, se sont mariés et sont bien intégrés.

Visite régulière à leur domicile et aux centres de formation. Nous avons régulièrement visité le domicile de chaque enfant et leurs centres de formation. Le but principal de notre visite était d'avoir un contact personnel avec les parents et les enseignants. Nous recevions des informations des enseignants sur leurs progrès dans les études. En visitant leurs maisons, nous avons établi de bons rapports avec les parents et avons appris à connaître la situation de leur famille. Cela nous a permis de les comprendre et de nous occuper des enfants d'une manière constructive et promotrice de vie.

Concours de chant, de discours et de récitation de poèmes. Nous avons organisé des concours de chant, peinture, récitation de poèmes, petits sketches, quiz, etc. Ces concours ont donné aux enfants l'occasion de révéler leurs talents cachés. Ils ont participé activement aux concours. Des prix ont été distribués aux gagnants et des prix de consolation à tous ceux qui ont participé.

Journée du sport. A l'occasion de la Journée Internationale des Handicapés (3 décembre), nous avons organisé des activités sportives pour nos enfants handicapés. Tous ont participé avec enthousiasme. Nous avons été ravis de voir leur joie, leur énergie et leur vie.

Une réunion mensuelle a été organisée le 1er samedi de chaque mois, à laquelle tous les enfants participent. C'est une excellente occasion pour les enfants de rencontrer leurs camarades et de discuter de leurs études. Au cours de cette réunion, une session d'information est donnée sur la santé, la protection de l'environnement, les maladies transmissibles et la prévention, le VIH/SIDA, l'hygiène personnelle et environnementale, les différentes maladies, leurs causes et leur prévention, et l'importance de l'éducation. Tout a été dispensé par des présentations PowerPoint, des projections de films, des contes, des questions-réponses ou des discussions. Selon les besoins, une aide financière a été offerte pour les études, notamment pour les frais de scolarité, les frais d'inscription au collège, les manuels scolaires, les cahiers, les frais médicaux et les vêtements. En outre, une attention personnelle a été accordée à chaque enfant.

Voyage d'étude. Chaque année, ils participent à un voyage d'étude : zoo, Cité des sciences et musée de Patna, Budhgaya, Pavapuri et Rajgir. Cela les aide à découvrir des réalités nouvelles et des faits intéressants utiles pour leurs études. Ce qu'ils ont appris en classe, ils peuvent ainsi l’assimiler pratiquement. De plus, au retour du voyage d'étude, chaque étudiant est invité à rédiger un rapport afin de l’encourager à apprendre davantage. Ils se sentent extrêmement heureux car ils ont vu des choses qu'ils n'auraient jamais vues. Plus de 500 enfants ont été opérés pour corriger la malformation (principalement des enfants affectés par la polio). Toutes les opérations ont été couronnées de succès et tous les enfants qui se traînaient sont désormais capables de marcher.

Comme nous avons un programme communautaire, cela nous a donné de meilleures opportunités d'interagir avec les familles et les communautés sur une base régulière. Nous fournissons une éducation jusqu'au diplôme, une réhabilitation médicale et sociale. Après l'intervention chirurgicale, nous fournissons des tricycles, des étriers, une formation professionnelle, une machine à coudre et des petits magasins pour le programme de génération de revenus (IGP). Nous avons régulièrement visité leurs maisons et les institutions dans lesquelles ils étudient. Nous avons continué à avoir des contacts étroits avec leurs parents, les avons encouragés, soutenus et leur avons apporté les connaissances nécessaires. Le succès de cette mission réside dans le fait que, grâce à des programmes générateurs de revenus tels que les papeteries, les formations en informatique, les magasins de chaussures, les salons de thé, les centres d'appels, les écoles privées, ils sont devenus autonomes, même si ce n’est pas totalement, mais contribuent largement au revenu familial. Cela améliore leur pouvoir de décision, leur statut dans la vie et ils marchent avec assure dans la société.

Quand je pense à mes 42 années de vie missionnaire dans le Bihar avec les personnes les plus pauvres et marginalisées, le moment le plus heureux est celui que j'ai passé avec les personnes handicapées. J'ai éprouvé beaucoup de joie et de satisfaction lorsqu'elles sont réhabilitées de manière constructive et contribuent à la croissance de la société. La joie de ces enfants qui se trainaient autrefois sur le sol et qui peuvent maintenant se tenir debout pour la première fois de leur vie, m'a plongée dans l'expérience du ministère de guérison de Jésus. Le premier enfant qui a été opéré m'a dit : " Ma sœur, même mes parents ne m'ont pas aimé comme toi tu m'aimes ".

Sœur Tessy Parappuram RA, Harnaut, Bihar