local_offer Assomption Ensemble

Session internationale de l'Assomption Ensemble

S eventmardi 31 janvier 2023

Voir les photos ici

Jour 7

Collaboration et synodalite : un sujet qui nous parle très fort dans les divers engagements que nous pouvons avoir dans l'Eglise et dans le monde.

Où nous découvrons comment l'expérience d'être Assomption Ensemble éclaire la synodalite dans l'Eglise.

Enfin, le travail en petits groupes par langue, par continent, nous apprend les différentes facettes de la richesse de la diversité.

Jours 4-6 - Sur les pas de notre Sainte Marie Eugénie

Chemin de dépouillement, de foi et d’amour.

Partager l’expérience vécue sur les pas de Mère Marie Eugénie, suscite d’abord beaucoup de joie. Joie de me sentir davantage plus proche d’elle et surtout de la joie qui jaillit d’un cœur plein et débordant, parce que ce qui est reçu de la source est immense et motivant dans notre marche à la suite du Christ. Mais aussi des inquiétudes, parce que préoccupée de ne pouvoir dans les balbutiements dire avec des mots cette expérience, c’est à dire exprimer, traduire et faire vivre l’immense richesse qui se cache derrière l’expérience humaine de Marie Eugénie.

En effet, toute la vie de Marie Eugénie dit de Dieu. Son expérience humaine constitue une porte d’entrée dans son expérience spirituelle. De l’expérience humaine : éducation, amitiés, relations, rencontres et épreuves, Marie Eugénie a su allier force intérieure, fidélité, obéissance, endurance et choix décisifs. De celle spirituelle et donc de sa foi, elle s’est appuyée sur celui qui lui paraissait grand, immense, mais proche malgré sa petitesse.

Ainsi, dans les grands espaces de sa vie quotidienne (grande propriété de Preisch, les grandes cathédrales et Eglises), Marie Eugénie s’est laissée modeler par l’immensité de Dieu. Car la grandeur de Dieu, au-delà des grands bâtisses en hauteur, en architecture, comme en sculpture renvoie au créateur qui n’a de droit que d’être adorer, contempler et aimer. Marie Eugénie s’est alors forgée et développée un regard contemplatif, et d’une grande liberté d’esprit qui la disposait aux vues larges et à l’universalité. Elle a su se nourrir de l’humain pour atteindre le divin.

Aussi, l’expérience de sa première communion, a été décisive, avec la sensation de la grandeur et de l’élévation de son âme. Un mouvement de cœur qui a probablement plus tard inspiré l’adoration à l’Assomption. Cela est une interpellation de savoir contempler voir toute chose du côté de Dieu comme elle le disait.

La relation avec sa mère, forte et solide et celle avec son amie Ernestine nous apprend à imprimer un caractère spirituel dans les personnes à travers nos différentes relations. La découverte de ce nouveau visage qu’est Ernestine m’a permise de rentrer profondément dans l’expérience humaine de Marie Eugénie qui font ressortir les grands traits de son caractère (calme, obéissante, gentille, bonne aimable, attentive, positive, dégagée).

Aussi, sommes- nous invités à voire l’immensité de Dieu qui se manifeste dans nos petits chemin de vies. J’ai davantage compris que le chemin de sainteté de Marie Eugénie est un chemin accessible à tous. Elle a connu l’abondance, de même que le dépouillement et en aucun cas, elle s’est plainte. Au contraire, elle est restée positive et ouverte à celui qui désormais la possédait. Elle a cru en l’éducation de sa mère et elle a obéi jusqu’aux

moindres détails. Cette obéissance a été un socle pour la subsistance de l’Assomption plus tard.

Ensuite, je reste émerveillée de son esprit de dégagement qui est une chance pour l’Assomption et pour Assomption Ensemble, appelée aujourd’hui encore à faire l’expérience d’une dépossession de soi dans le quotidien pour partager ce qui fait notre identité.

Comme Marie Eugénie, notre expérience quotidienne est parsemée d’embûches, mais à travers notre foi, et notre espérance nous pouvons donner au monde une raison de croire que Dieu est là, même dans nos petits pas bruyants. Car toute l’expérience de Marie Eugénie donne l’assurance d’une sainteté accessible et possible pour tous, sœurs et laïcs. Que par son intercession nos pas s’affermissent et se consolident pour une Assomption encore plus forte et plus riche dans le vécu de la synodalité. Approchons –nous davantage de Marie Eugénie car la source qui conduit au Christ est profonde et abondante.

Sr Marie Bénédicte

Jour 3

Troisième jour ... Oui, Religieuses et laïcs nous reconnaissons que nous sommes profondément nourris par notre appartenance à l' Assomption. elle renouvelle en nous joie, espérance, amour du Christ, élan pour le royaume. La question du jour est un changement de perspective: Sommes-nous suffisamment conscients que le charisme de la Fondation reçu par Marie-Eugénie est pour toute l'Eglise et pour le monde entier ? L'Eglise, en tant que peuple de Dieu, a besoin que nous, laïcs AE, nous nous sentions responsables d'enrichir selon nos vocations propres, le charisme vivant confié à la Congrégation, à la suite de Marie -Eugenie pour hâter le règne de Dieu. Et moi, qu'est-ce que j'apporte à l'Assomption ? La question est ouverte . La réponse personnelle de chacun exige à la fois humilité et ouverture à l'Esprit Saint qui conduit l'Eglise . Et vous ?Viviane le Polain

Jour 2 - Mettre la communication au service d'A.E. .... générer des ressources... créer de la valeur ... c’est notre défi !

Nous devons être créatifs, nous devons savoir communiquer, nous pouvons le faire avec des principes, avec des vertus solides, en nous éduquant dans la foi et dans l'amour de la vérité. Le chemin de la nouvelle évangélisation, c'est la beauté. La beauté, c'est le chant, le théâtre, l'image, la vidéo. Le défi est de savoir communiquer, de savoir écouter et de savoir partager ce que nous vivons et ce que nous sommes.

Nous devons créer une culture de la communication, nous devons communiquer sur la vie, sur ce que nous sommes, sur ce que nous faisons. Nous devons créer quelque chose qui parle de vie.... qui parle d'espérance... dans des situations difficiles comme dans des situations pas si difficiles. Nous y parvenons en créant des réseaux qui nous permettent de nous informer les uns des autres, des réseaux qui ont un contenu que nous aimons, qui resserrent les liens, qui construisent, pour renforcer l'image et l'identité d'Assomption Ensemble. Nous devons communiquer la joie d'être laïc/laïque Assomption.

Conchi

Jour 2

La communication est ce qui a rendu possible cette session internationale d'Assomption Ensemble. Grâce à la technologie, nous avons été contactés par e-mail et par zoom.

Je suis sûre que nous étions habités par des attentes et une certaine espérance, mais y avait-il aussi l’amour et la ferveur ?

Pour moi, la communication ne se limite pas à la technologie. C'est vraiment une question d'AMOUR.  L'amour ouvre le cœur des personnes et leur réchauffe le cœur. On n'est plus isolé. La communication relie toutes les personnes entre elles comme enfants de Dieu. Par conséquent, la COMMUNICATION peut faire de tous, des frères et des sœurs.

En deuxième lieu, la communication construit des ponts entre les gens. Quand il y a communication entre les personnes, se libère alors le pouvoir de s'entraider et la société s'enrichit.

Grâce à la communication, les gens peuvent surmonter les malentendus et guérir les mémoires blessées. Et je crois que nous pouvons établir "la paix et l'harmonie". La communication peut bâtir des ponts dans un foyer et un groupe social, et même entre des religions et des cultures différentes.

C'est possible dans le monde physique comme dans le monde numérique. À condition qu'il s'agisse d'un espace de rencontre authentique et véritable.

L'esprit de partage dans la communication est nécessaire. La volonté d'écouter, de comprendre et d'accepter les autres est importante. Et l'ouverture d'esprit pour revoir notre propre façon de faire et être suffisamment désintéressé pour être transformé est le fruit d'une bonne communication.

Enfin, il y a l'importance de la communication avec Dieu qui nous aidera à identifier la vérité et à distinguer le bien du mal. Lorsque nous communiquons avec Dieu, nous examinons nos propres pensées et obtenons des éclaircissements.

C'est lié à ce que Sr. Rekha a dit, de parler à Dieu avant de se coucher pour discerner ce à quoi Dieu nous invite et recevoir notre nouveau nom..

Nous voici donc, en Assomption Ensemble à Paris, présents les uns aux autres en personne, et non par email ou par zoom.

Profitons de ce temps et COMMUNIQUONS pour un meilleur avenir..

Introduction

La session internationale d'Assomption Ensemble a commencé aujourd'hui, 10 janvier, avec le thème : "Renouer avec nos racines, revenir aux sources".

La session réunit jusqu'au 19 janvier vingt-huit sœurs et laïcs des différentes provinces de la Congrégation. Cette session est une occasion pour continuer à construire Assomption Ensemble dans chacune de nos provinces, en creusant nos sources et en renforçant nos racines.

La session a débuté par une belle liturgie d'ouverture, que vous pouvez déjà regarder sur YouTube, et le message d’ouverture de Sœur Rekha, Supérieure générale des Religieuses de l'Assomption. Elle a fourni de nombreux éléments pour réfléchir ensemble au charisme de l'Assomption que nous partageons et que nous sommes appelés à vivre en l'incarnant dans nos différentes vocations et cultures.

Voir dans ce lien les photos de la rencontre qui seront publiées dans le futur

 

Voir les photos ici