local_offer Les Religieuses

Province d'Afrique de l'Est: Un sol fertile pour la graine

P eventlundi 15 août 2022

 

La joie d'avoir treize prêtres d’un coup !!!!

Nous étions parmi les témoins de l'ordination de treize diacres au sacerdoce. Tous du diocèse catholique de Moshi, diocésains et religieux. Récemment, le diocèse catholique de Moshi a réussi à instaurer une tradition consistant à prier les premières vêpres, le soir précédant l'ordination. Tous les prêtres, les sœurs et les laïcs sont invités à la prière du soir dirigée par les séminaristes du diocèse qui sont dans leur année spirituelle de formation.

La procession eucharistique solennelle était composée des prêtres, de l'évêque et des diacres à ordonner. Le célébrant principal était Mgr Ludovik Joseph Minde (ALCP/OSS) du diocèse catholique de Moshi. Les diacres étaient entourés de plus de deux cents prêtres et de plus de mille chrétiens.

Les diacres venaient de différentes paroisses et congrégations du diocèse de Moshi, deux des Missionnaires de la Consolata, deux des Capucins et neuf du diocèse.

Dès le début de la messe, Mgr Minde a demandé avec insistance aux chrétiens de prier pour ceux qui allaient être ordonnés afin qu'ils puissent vivre fidèlement leur sacerdoce. Il a également loué le diocèse de Moshi d’être un terrain fertile pour la vocation missionnaire et diocésaine. Il a donné l'exemple des prêtres de la Consolata qui ont reçu leur nouvelle mission en Colombie et en Argentine. Les familles ont été encouragées à élever leurs enfants dans la foi chrétienne car la famille est la source d'une bonne vocation.

Nous nous sommes sentis renouvelées dans notre propre vocation de religieuses de l'Assomption. Cela nous a rappelé le jour où nous avons fait nos vœux et le zèle pour étendre le Royaume de Dieu en tant que Religieuses de l'Assomption et missionnaires. Le prosternement sur le sol était un signe d'abandon total à Dieu pendant que l’assemblée chantait la Litanie des Saints. Notre prière était qu'ils puissent permettre à Dieu d'accomplir le beau travail qu'il a commencé en eux.

 

 Par Srs.Martina Eugenie, Devota Emmanuel et Aurelia Mtui.