local_offer Les Religieuses local_offer L’éducation

Province de Rwanda - Tchad: L-CNDA pour une education transformatrice

P eventjeudi 19 mai 2022

L-CNDA POUR UNE EDUCATION TRANSFORMATRICE

Comme une graine de sénevé, l’éducation transformatrice semée au Lycée-Collège Notre Dame de l’Assomption porte des fruits. A ses débuts, le collège formait d’excellentes brevetées pour d’autres établissements catholiques ou non de la ville de N’Djaména et d’ailleurs pour compléter leur cursus scolaire puisque n’ayant pas encore les salles de classe pour abriter le second cycle. Les échos qui nous parvenaient étaient d’autant plus reluisants qu’encourageants. Nombre de ces bonnes graines sont depuis quelques années présentes dans tous les secteurs de la vie active.

Au cours de l’année scolaire 2016 – 2017, le Collège Notre Dame de l’Assomption devenu lycée a eu le privilège d’entretenir ses graines de sénevé jusqu’à la maturité, en d’autres termes, jusqu’à l’obtention du baccalauréat. Comme un claquement de main, le Lycée-Collège Notre Dame de l’Assomption s’apprête à produire sa quatrième promotion de bachelières avec des résultats qui tendent vers la perfection ; de quoi se réjouir. Comme une bonne maman, le lycée reste en contact permanente avec ses anciennes élèves. Ayant reçu une formation intégrale, ces dernières connaissent très peu de difficultés à s’insérer dans le monde universitaire. Ceci vient confirmer la parole de la Sainte Marie Eugénie, fondatrice de la Congrégation des Religieuses de l’Assomption qui est : « le but de l’éducation est de préparer un enfant à tous les devoirs de la vie. » Loin de l’idée de la vantardise, nous pouvons dire sans nous tromper que le L-CNDA reste une référence pour la formation scolaire des filles dans ce pays nôtre. Vivement que toute l’administration, tout le corps professoral, tous les parents d’élèves, tout le personnel d’appui sans oublier les partenaires externes et les élèves elles-mêmes se serrent les coudes pour une réussite ad vitam aeternam de la gent féminine tchadienne.

Pour être plus concrètes écoutons deux des anciennes du L-CNDA :

Je m’appelle Lapeubé Fayaba Bénédicte, je suis élève de la 11ème promotion du Collège Notre Dame de l’Assomption et de la 1 ère promotion du Lycée-Collège Notre Dame de l’Assomption. Après l’obtention de mon baccalauréat série G1 avec la mention assez-bien, j’ai passé le test d’entrée à l’institut universitaire du Cefod, le Cefod Business School (CBS) que j’ai réussi. Je suis actuellement en 3ème année de la filière « Droit et Carrières Judiciaires ». Du point de vue académique et pédagogique, cet institut est une suite logique du L-CNDA. Comme le LCNDA, le CBS offre-t-il à chaque étudiant l’opportunité de s’inscrire dans un club pour pouvoir booster ses capacités extra académiques. Pour le CBS, « c’est notre attitude et non notre aptitude qui doit prouver notre altitude ». J’ai été très heureuse lorsque j’ai été contactée pour partager à travers ces lignes mon expérience aussi infime soit-elle. Au fur et à mesure que nous grandissons nous apprenons et comprenons mieux. Je remercie le JELCNDA pour cet honneur.

Fabiola Sotinan, étudiante à l’UCL.

 Je m'appelle Fabiola Sotinan, élève de la douzième promotion du collège et de la deuxième promotion du Lycée-Collège Notre Dame de l’Assomption. Je suis actuellement en deuxième année de sciences politiques et juridiques à l'Université saint Charles Lwanga (U.C.L.) implantée à Sarh, chef-lieu de la province du Moyen Chari. Sa vision est de former «tout Homme et tout l'homme » ; former intégralement l'homme pour le transformer en un leader serviteur, intègre, humble, discipliné, assidu et persévérant capable de maîtrise de soi ; vous trouver vous-même bien de ressemblance avec l’éducation Assomption. C’est le lieu ici de dire et de vives voix que l’UCL est ma tante mais le L-CNDA reste ma mère car j'ai l'impression d'être toujours dans la même maison. En effet, l'atmosphère de discipline, la rigueur dans le travail, les projets éducatifs, les formations organisées, les sorties de classe, la joie partagée, la solidarité, le goût du savoir et d'apprendre des étudiants me rendent moins nostalgique du LCNDA.

Pour finir ce partage écoutons de nouveau ces paroles de Sainte Marie Eugénie

« Quel est d’abord le but de l’éducation ? c’est évidemment, mes chères filles, de préparer une enfant à tous les devoirs de la vie ».[1]

 

Pris du JELCNDA (Journal des Elèves du Lycée-Collège Notre Dame de l’Assomption)

 

[1] Conseils sur l’éducation donnés par mère Marie-Eugénie de Jésus, en 1842, aux premières Religieuses de l’Assomption n° 1511