local_offer Les Religieuses

Province de Rwanda-Tchad: Notre Dame de Kibeho

P eventjeudi 22 février 2024
Notre Dame de Kibeho Chemin qui conduit vers mystere de noel

La période du 28 Novembre1981 au 28 Novembre1989 à Kibeho, au Sud du Rwanda, constitue un moment si important où le ciel s’est penché sur le monde. La Vierge Marie apparut pour la première fois à Alphonsine Mumureke, étudiante du collège de KIBEHO. Un mois et demi après, 2 autres élèves du même collège, Nathalie Mukamazimpaka et Marie Claire Mukangango eurent, elles aussi, des apparitions. Devant ces événements extraordinaires, les autorités ecclésiales mirent sur pied une commission médicale puis une  commission théologique pour suivre de près ce phénomène des apparitions. Dans la longue liste des voyants, l’Eglise n’en retient que les trois comme authentiques: ce sont elles qui répondent avec satisfaction aux critères établis par l’Eglise en matière d’apparitions et de révélations privées; il n’y a rien qui ait été dit ou fait par elles pendant les apparitions qui soient contraire à la foi ou à la morale chrétienne ; leur message dont le contenu reste cohérent, pertinent et orthodoxe rejoint avec satisfaction les Saintes Ecritures et la Tradition vivante de l’Eglise et porte des fruits spirituels à travers le pays, la région et le monde entier. La Vierge Marie conversait avec les jeunes filles avec un amour tendre d’une mère, leur parlant de la vie ordinaire de classe, de famille, des comportements dans la société,… Elle leur parlait aussi avec un langage théologique élevé dans lequel elle leur confiait un message si cher aux destinataires que nous sommes.

Lors de la première apparition à Alphonsine, la Vierge Marie, en réponse à la question de la voyante, a dit elle-même : « Je suis la Mère du Verbe » et un peu plus tard à Nathalie « N’aie pas peur, c’est la Mère de Dieu qui te parle. C’est ce que je vous ai dit quand je suis venue pour la première fois en disant que je suis la Mère du Verbe ».  Ce vocable de « Mère du Verbe » si rare et très peu utilisé dans la dévotion mariale a été l’un des éléments qui ont confirmé  la validité du message de Kibeho.  Ancrée dans le mystère de l’incarnation, centre du message de Kibeho, il nous dit la Maternité Divine de la Vierge Marie, sa mission de correspondre à l’intention salvifique de Dieu et d’en accompagner la réalisation tout au long de l’histoire. A Kibeho, la Mère du Verbe nous a montré qu’elle continue à accomplir son rôle, celui donner aux hommes le Verbe afin qu’ils participent à la divinité du Christ et deviennent ainsi enfants de Dieu. A Kibeho, Marie a rappelé que la parole de son Fils n’a pas été accueillie. Son message  se focalise sur l'urgence de la conversion des cœurs nous avertissant sur le risque que court le monde qui va à sa perte en se rebellant contre Dieu, en voulant vivre sans Lui. « Repentez-vous, repentez-vous, repentez-vous quand il en est encore temps » a-t-elle répété.  Pour le Père François Harerimana, Recteur du Sanctuaire Notre Dame de Kibeho «Le message  de Kibeho a un nom, c’est le Verbe de vie à accueillir par la conversion du cœur, le retour sincère et sans tarder à Dieu et dans une prière sans hypocrisie. ». A Kibeho, la Vierge Marie nous recommande le rosaire et le chapelet des sept douleurs récité autre fois mais qui était jusque-là oublié. La Mère du Verbe est fort affligée à cause de l'incrédulité et l'impénitence des hommes. Les voyantes  disent l'avoir vue pleurer le 15 août 1982. Ce jour même, elles ont vu couler beaucoup de sang au Rwanda, ce qui se produira 12 ans plus tard avec le Génocide. La Mère du Verbe avait averti en appelant à la conversion et à la prière pour le monde et pour l’Eglise. Mère tendre, elle est intervenue au moment le plus dur de l’histoire du Rwanda, elle  avait voulu nous épargner le désastre mais personne n’a entendu.

Les apparitions de Kibeho ont été reconnues par l’Eglise le 29 Juin 2001. Elles sont ainsi les premières reconnues officiellement sur le continent Africain. Parler de la Mère du Verbe en ce temps de célébration de Noel nous invite à l’accueil du Verbe et de sa Parole de Vie dans notre vie et nos réalités et d’apporter cette Bonne Nouvelle de salut à notre monde aujourd’hui.